Banlieues Bleues

Du 14 mars au 11 avril 2014, en Seine-Saint-Denis

0

Commentaires

Ajouter +

Prenant la relève de l’éclectique et surprenant Sons d’hiver, Banlieues Bleues débarque pour célébrer le printemps et le jazz. Du 14 mars au 11 avril, le festival francilien (de Pantin à Bobigny en passant par Nanterre ou Saint-Ouen…) nous aguichera sérieusement avec des prix au rabais et une programmation plus attrayante – et surtout moins consensuelle – que la majeure partie des poids lourds estivaux avec leurs têtes d’affiches pop. Ce qui n’empêchera en rien de retrouver quelques favoris des circuits européens : Roberto Fonseca, Salif Keita, Seun Kuti, Kouyaté & Neerman ou Medeski, Martin & Wood.


Du côté des nouveautés, deux recommandations chaleureuses : l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp, sextet suisse naviguant entre chant folk et instrumentations épiques, mais aussi et surtout, Emile Parisien & Vincent Peirani, jeunes loups de la scène parisienne explorant le duo sax-accordéon avec une brillante énergie.


Au rayon des curiosités, des raretés, les Australiens de The Necks et le New-Yorkais Roy Nathanson (voir plus bas dans notre sélection) viendront ravir les amateurs d’ovnis musicaux. Cocorico : la France est quant à elle très bien représentée avec l’explorateur André Minvielle, le clarinettiste super-héros Yom, ou encore un duo qu’on attend avec impatience, celui du trop méconnu pianiste Andy Emler en compagnie de Thomas de Pourquery – saxophoniste de son état, qui vient de rendre hommage à l’extraterrestre Sun Ra.


Largement placé sous le signe de la musique noire-américaine, de la Great Black Music, Banlieues Bleues s’ouvrira avec les éminents Randy Weston et Billy Harper, avant de se terminer sur une complainte blues de Cassandra Wilson, icône du jazz vocal d’outre-Atlantique. Le must n’est certainement plus réservé à Paris intra-muros.


Toute la programmation


Trois groupes à découvrir d'urgence

The Necks

Trio australien des années 1990, The Necks s’illustre notamment par la forme de ses albums qui, souvent, ne contiennent qu’un seul et unique titre. Une plage sonore étirée sur une heure durant laquelle la contrebasse, la batterie et le piano à queue installent des rythmiques contemplatives, répétitives, avec quelques lointaines influences électro. Tout est affaire de matière, de texture sonore et d’improvisation collective. Les crescendos vous invitent à la transe, au voyage : une expérience à vivre live, donc.

  1. Dynamo 9 rue Gabrielle Josserand, 93500
  2. Jeudi 20 mars
Plus d'infos

Vincent Peirani & Emile Parisien

Cela fait deux ou trois ans qu’on suit avec attention les aventures de Vincent Peirani, escogriffe souriant et maestro absolu de l’accordéon. Idem pour Emile Parisien, petit génie du sax soprano made in Cahors, qui lorsqu’il joue de son instrument, semble emprunter à la gestuelle d’un ninja révolté, tant il se tord dans tous les sens. Si sur le papier, le duo accordéon-saxophone ne fait rêver à peu près personne, en concert, la surprise est de taille. Entre énergie, humour, emprunts à la musique de l’Est et virtuosité bouleversante, le répertoire des deux Français (qui comprend des hommages à Sidney Bechet, Duke Ellington et des compositions personnelles) ne lasse pas une seconde.

  1. Dynamo 9 rue Gabrielle Josserand, 93500
  2. Lundi 31 mars
Plus d'infos

Roy Nathanson's Sotto Voce

Il existe dans le downtown New York des spécimens de jazzmen en voie de disparition. Terrés dans des clubs de Greenwich Village comme The Stone, avec comme chef de file John Zorn, ces musiciens pratiquent un art crossover, global, empruntant à l’histoire, la poésie, la littérature... Roy Nathanson, poète, chanteur, saxophoniste et leader du groupe Sotto Voce, viendra ce 11 avril présenter le contenu de son prochain et réjouissant album 'Complicated Day'. De l’humour, des textes peaufinés, des arrangements loufoques, du hip-hop et de la beat-box… Un joyeux cocktail à découvrir en première partie de Cassandra Wilson, qui plus est !

  1. MC93 Bobigny 1 boulevard Lénine, 93000
  2. Vendredi 11 avril
Réservez


L’avis des utilisateurs

0 comments

City links

Global links