The Pretty Things

  • Musique
Notre sélection

Pour certains critiques, les Pretty Things surpassaient à l’époque les Who, les Stones ou les Yardbirds. L’époque, ce sont les années 1960, durant lesquelles le groupe du chanteur Phil May est passé du rhythm’n’blues des débuts au rock psychédélique du classique ‘SF Sorrow’, en passant par l’intermède pop symphonique du très beau ‘Emotions’. La suite sera moins glorieuse et la séparation inéluctable, mais les Pretty Things se reformeront dans leur line-up classique dans les années 1990, tournant régulièrement un peu partout. En 2013, ils ne sont toujours pas éteints (hormis le guitariste rythmique, décédé en 2001) et continuent d’user leurs Gibson sur les planches, du Gibus ou d'ailleurs.