Guido Guidi

Notre sélection
1/2
Guido Guidi, Elblag, Pologne , 08.1994 / © Guido Guidi
2/2
Guido Guidi, Rimini nord, Italie, 14.10.1991 / © Guido Guidi
Guido Guidi, Rimini nord, Italie, 14.10.1991

De la peinture qui se fendille, des tiges d’herbe bien droites dans le béton, un baril dévoré par la rouille : les paysages capturés par le photographe Guido Guidi ont cette mélancolie des lieux hantés par l’industrialisation. Des clichés pris, pour certains entre 1993 et 1996, lorsqu’il entreprend avec l’urbaniste Marco Venturi de parcourir en voiture une ancienne route menant de Saint-Pétersbourg à Saint-Jacques de Compostelle. Un périple européen de deux semaines qui donnera lieu à une magnifique série de photographies intitulée ‘In Between Cities’, qui fait littéralement le sel de cette exposition-rétrospective, intitulée ‘Veramente’. On y croise les bâtiments couleur cendre d’Elblag en Pologne, des voitures garées le long de trottoirs abandonnés, des miettes d’affiches décollées, des enfants qui jouent, surveillés par des barres d’immeubles. Des portraits, des paysages, des textures. Le rouge terreux de la brique, le gris de la tôle, l’effritement des parois, le bleu métallique du ciel. Dans ces photos, ce n’est pas tant l’objet capturé qui fascine mais sa présence dans l’espace, son extrême banalité. Le besoin de l’artiste d'emporter dans son objectif la sieste lascive de deux chiens à Atri en Italie, le regard oblique de Silvia à Cesena ou un arrêt de bus esseulé. Une deuxième série installée au second étage de l’exposition, loin, très loin des clichés de l’Italie baignée de soleil, touristique et bavarde. Au plus près du silence et de la « simple réalité actuelle », explique-t-il dans sa monographie ‘A New Map of Italy’. Des photographies qui n’ont de quelconque que l’apparence. 

> Horaires : les mardi, jeudi, vendredi et dimanche de 13h à 18h30, le mercredi de 13h à 20h30 et le samedi de 11h à 18h45.

LiveReviews|0
1 person listening