Bars

Où boire un verre ? Guide des meilleures adresses de la capitale.

Que faire à Paris ?

Paris Beer Week #2

Une semaine pour buller dans la capitale, du 22 au 31 mai.

En savoir plus
Bars

Les 100 meilleurs bars

Bars à cocktails, bars à vins, bars à bière, bars de nuit, bars à manger, bars à musique, cafés, bars en terrasse, bars ludiques, et bars pas chers : de quoi satisfaire toutes les soifs !

En savoir plus
Bars

Les meilleures terrasses de Paris

Enfin un dossier interrassant !

En savoir plus
Bars

Les rooftops parisiens

Pour prendre un peu de hauteur.

En savoir plus
Restaurants

Jus de fruits, thés et cafés glacés

Il n'y a pas que les Parisiens qui sont pressés !

En savoir plus

Nos dernières critiques

Bars

Le 45 Tours

Before, after, before d'after et after de before, à vous de choisir ! Le 45 Tours est un bar parfait pour tout noctambule cherchant son bonheur dans le quartier de Faidherbe. Situé au 45 rue de Montreuil, ce troquet, qui sert aussi des en-cas, ouvre ses portes de 6h du matin à 2h du matin pour vos beaux yeux, qu'ils soient gonflés de sommeil ou injectés de sang. Malgré un happy hour aux prix extrêmement attractifs (pinte à 3,50 €, cocktails à 5 €, verre de vin, shooter et ricard à 2,50 €), l'atmosphère du lieu est résolument portée sur la nuit avec des programmations soignées, tournées essentiellement vers la musique électro & co. Les cocktails y sont alors affichés au prix de 8 €, les pintes à 6 € et il est même possible de commander des pichets (de bière 20 € ou de cocktail 40 €) pour les plus assoiffés. Dans cet espace sombre éclairé çà et là par des néons, tout vous enjoint à rejoindre les armées de zombies qui se trémoussent aux premières heures du jour ou de la nuit. Sans vouloir spoiler la prochaine saison de 'Walking Dead', notre petit doigt nous a dit qu'on y recrutait des figurants !

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

La Cantine Fabien

En dépit de son nom, c'est plutôt pour s'enivrer que l'on vous donne rendez-vous à la Cantine Fabien. En journée, vous pourriez passer devant sans la remarquer. Mais dès 20h, du jeudi au samedi, on ne peut ignorer l'attroupement qui se forme près du 5 place du Colonel Fabien. Toute de vitres, d'acier et de béton, sur deux niveaux, la Cantine Fabien pourrait bien sauver votre soirée. C'est en effet le seul rade de la place à proposer concerts, bœufs, et DJ sets en tous genres. Attention, ce n'est pas un club pour autant, et folle ou pas, la soirée prend ici fin sur les coups de 2h. L'avantage du lieu, c'est sans nul doute son vaste espace. Si vous êtes du genre à vous balader en bande de 30 copains, notez bien cette adresse qui comporte également une grande terrasse pour les soirées d'été, et un étage vitré offrant une vue plongeante sur la place, qui se transforme en dancefloor pour ceux qui aiment se déhancher. Mais avant de danser, il convient de se désaltérer (pour ne pas dire s'alcooliser). Pendant l'happy hour (17h à 20h30) c'est pinte à 4 € et cocktails ou champagne à 5 € ! Des caïpirinhas médiocres mais bien chargées... Hors happy hour, mieux vaut opter pour les classiques à des prix raisonnables : demi ou verre de vin à 3 €. Le petit plus de ce bar, c'est l'accueil chaleureux de Mario, le responsable de l'établissement en soirée. Un bavard invétéré qui ne manquera pas de vous bichonner, et de vous raconter quelle personnalité est passée la semaine dernière à la Can

La note de Time Out
  • 3 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Les Ecuries

Dans le 2e arrondissement de Paris, bien rares sont les bars qui combinent une ambiance bon enfant, des prix raisonnables et une scène ouverte aux débutants de tous bords. Aux Ecuries, tous les soirs de la semaine, se croisent les acteurs d'un soir du théâtre d'impro, se donnent les premiers lives balbutiants de jeunes filles enchapeautées et s'expriment, de manière plus ou moins recherchée, quelques artistes-plasticiens. Quelques notes de guitare acoustique, de la chanson française « à texte » (terme incroyable sous-entendant que les autres n'en ont pas), une bière (6 € la Super Bock) suivie d'une caïpiroska (8 €), et nous voilà revenus au bon vieux temps de l'université où, après avoir passé une journée à sécher, on s'occupait de dégoter l'adresse qui ferait les cocktails les plus chargés en alcool, en écoutant un ersatz de Camille. Le week-end, ce sont les DJ qui s'emparent du bar situé en sous-sol. Ils s'appliquent alors à secouer les jeunes trentenaires qui se déchaînent en before (fermeture à 2h) sur les rythmes d'une sélection groove, house et techno. Un vrai retour dans le futur.

La note de Time Out
  • 3 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Monsieur Baba

Se promener rue du Faubourg Saint-Denis à l'heure de l'apéro : bonne ou mauvaise idée ? La multitude de bars qui jonchent cette voie donne soif, très soif. Sans parler de l'envie de grignoter qui se réveille. Alors quand soudain les mots « BOIRE + MANGER », inscrits en très gros sur une tenture, apparaissent dans notre champ visuel, on s'arrête net. Notre regard s'avance quand même un peu plus loin, histoire de lire le nom du lieu qui pourrait satisfaire ces besoins vitaux : « Monsieur Baba ». On jette un œil à la terrasse : tables de bistrot toutes occupées, surplombées d'une guirlande multicolore... C'est tout à fait accueillant : on décide d'entrer pour s'abreuver + s'alimenter. A l'intérieur, la décoration est joyeuse, fantaisiste. Face à un long comptoir en bois, des cartes suspendues et des masques pour enfants. Dans le quartier en pleine effervescence de Château d'Eau où ce débit de boisson et nourriture a vu le jour en 2013, mieux vaut avoir sa petite touche d’originalité pour supporter la concurrence... Côté « BOIRE », bonne surprise : Monsieur Baba affiche des prix assez raisonnables. Une quinzaine de vins au verre allant de 3,50 € à 6,50 €, la pinte de Kronenbourg à 5 €. Les cocktails, plus onéreux, sont tous à 10 €, et le « baba shot » (vodka Tagada, Carambar, rhums arrangés) à 4 €. Pour nous, ce sera un Brouilly à 5 €, agréable au palais. Côté « MANGER », Monsieur Baba, c'est moins notre dada... La sélection de tapas se veut internationale mais ne brille dans a

La note de Time Out
  • 3 sur 5 étoiles
En savoir plus
Toutes nos dernières critiques

Par envies

Bars

Cocktails

Pour changer des mojitos et des caïpirinhas.

En savoir plus
Bars

Bières

Vous l'aimez plutôt brune, blonde ou rousse ?

En savoir plus
Bars

Vins

Où boire de bons ballons de rouge ?

En savoir plus
Bars

Tapas

Pour picorer autour d'un verre.

En savoir plus
Restaurants

Cafés

On se ferait pas un p'tit kawa ?

En savoir plus

Par types de bars

Bars

Terrasses cachées

Pour ceux qui préfèrent le calme insolite d'une terrasse cachée.

En savoir plus
Bars

Cafés-concerts et bars à musique

Pour boire un verre en profitant d'un petit concert ou d'un DJ set.

En savoir plus
Bars

Micro-bars

Tout ce qui est petit est mignon !

En savoir plus
Bars

Bars ludiques

Jeux de société, jeux de cartes, jeux d'impro, blind-tests, tournois de tarot, flipper, babyfoot...

En savoir plus
Bars

Happy hours

A la bonne heure !

En savoir plus

Nos coups de cœur

Bars

Au Fond du Jardin

Le journaliste de Time Out Paris est un être entièrement dévoué à ses lecteurs. Tapi dans la torpeur de ce grand safari urbain qu'est Paris, il guette les bons plans, prêt à tout pour les débusquer, quitte à mettre en péril sa vie privée, sa ligne ou la bonne marche de ses neurones. Pourtant, parfois, il lui arrive d'hésiter. Parce qu'il y a des adresses un peu confidentielles que ce bougre aimerait garder jalousement pour lui et ses vaillants collègues de travail. Au Fond du Jardin est l'exemple type de ce genre de dilemme intérieur.Mais finalement, on s'est dit qu'il était temps de vous parler de ce petit bar et de son incroyable terrasse. Vous allez en effet pouvoir prendre place dans ce grand jardin parsemé de tables chinées, de canapés récupérés, de fauteuils brocantés pour profiter du soleil et du petit goût d'ailleurs qui règne ici. Vous viendrez peut-être le matin déguster un café, le midi pour déjeuner, ou plus tard pour manger un bout et boire une pinte pas trop chère (5 euros toute la soirée) en tirant le cochonnet. Pour le moment, le lieu se rode gentiment (il est ouvert depuis quelques semaines). Vous ne serez peut-être pas à l'abri de quelques cafouillages dans la prise de commande ou au niveau du service. Mais les tarifs raisonnables, la bonne humeur et la gentillesse des gérants, sans oublier le cadre on ne peut plus dépaysant devraient vous faire tout oublier.Et ne pleurez pas en pensant à la fin de l’été indien. Pour mettre le cap sur la saison froide sans t

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Les Triplettes

Quand on dit « Triplettes de Belleville », on pense au film d’animation de Sylvain Chomet qui met en scène une grand-mère à la recherche de son petit-fils kidnappé, aidée par trois chanteuses de cabaret. Mais depuis l’été 2014, les Parisiens ont plutôt en tête ce troquet branché, collé à la Cantine. Voilà maintenant plusieurs mois que la marmaille du 20e arrondissement s’engouffre tous les jours de la semaine dans ce lieu vivant et plein de charme. Qui justifie désormais son nom par trois atouts. D'abord son cadre agréable, dans l’air du temps : miroirs aux murs, briques rouges, mobilier chiné, grosses ampoules au plafond, babyfoot en libre accès et grande terrasse chauffée. Ensuite, sa carte. Au programme, boissons aux tarifs largement abordables (coupe de champagne et cocktail à 5 euros, pinte à 4,50 euros de 17 à 21h, verre de vin entre 3,50 et 5 euros), et cuisine fine et créative avec une ardoise qui change tous les jours (ce soir-là on teste le ceviche de bar aux mûres, à tomber). Plus accessible, le menu permanent propose un fish & chips et un burger à 12 euros, et des tacos à 9 euros. Niveau bande-son, ça varie entre hip-hop, soul ou funk, et ça vire vers la house quand les températures montent. Aux commandes ? Les serveurs et barmen, qui sont d’ailleurs la troisième source du succès de l’établissement : beaux, agréables, et pas contre un échange de numéros. Banco !

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

L'Orillon Bar

Les ingrédients de la recette du succès de ce petit bar planqué derrière le boulevard de Belleville ? Une sélection de beaux produits, côté bar comme côté cuisine : des bières classiques et abordables (2,50 euros le demi) qui escortent la découverte du mois (environ 5 euros la bouteille), une jolie sélection de vins (à partir de 2,20 euros le verre), des cocktails (7 euros). Et pour la consistance : des planches de charcuterie et de fromage, sans bavures, bien garnies et d’un beau rapport qualité/prix (8 euros), des pan con tomate ou de la cancoillotte à tremper et à partager (3 euros), des sandwichs et même du foie gras, s’il y a quelque chose à fêter (7 euros). Un fond musical qui n’essore que des bons classiques. Un décor bien rôdé, quelque part entre le vieux troquet et le café un peu plus évolué. Des petits détails qui tuent : le café à 1 euro au comptoir, les œufs durs du matin, les petites planches en bois fixées dehors, à l’attention des fumeurs paresseux qui peuvent ainsi se délester de leurs lourdes pintes. Et cette faculté, le midi, à se transformer en cantine toute dévouée à ses habitués : petits plats qui changent tous les jours, formule complète à 13 euros, portions généreuses et saveurs soignées. On oublie quelque chose ? Ah oui, en plus, ils sont sympas. 

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Bespoke

C’est avec un large sourire que le serveur nous accueille. Il reste une table. Chouette, elle sera pour nous. En anglais, Bespoke signifie « sur-mesure », un terme qui s’explique ici par le soin tout particulier apporté aux plats et aux breuvages confectionnés derrière le superbe comptoir. Attention, le Bespoke n’est pas un bar ordinaire : oubliez donc les mojitos, les whiskys-cocas et autres nectars soporifiques. Ici, on sert des liqueurs coiffées d’une coquille de fruit de la passion, et auxquelles on a mis le feu, littéralement parlant. Installé derrière une façade bien discrète de la rue Oberkampf, ce bar à cocktails fait chanter sa carte des boissons depuis maintenant un an. Au total une douzaine de propositions alléchantes aux spiritueux triés sur le volet (mezcal Vida, gin St George spirit terroir, vermouth Del Professor rosso et on en passe). En ce soir d’hiver, on cédera à la tentation de l’explosif « Capri c’est fini », un breuvage qui fleure bon l’Italie : tomate cerise, basilic frais et vinaigre balsamique. Les moins aventureux trouveront leur bonheur avec l’exquis Morning Love, un cocktail à base de rhum, de sirop d’orgeat, de grains de fruit de la passion et… d’absinthe. Une originalité qui a un prix, comptez donc entre 7 et 13 € pour un verre. Un tarif devenu monnaie courante à Paris, mais qui ne se justifie pas partout. Le Bespoke, avec son ambiance feutrée de speakeasy, ne se contente pas de servir des boissons enivrantes, mais propose également une belle d

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
+ de bars

Nos dossiers