Le Bouclard

Notre sélection
© Nicolas Hecht
18e arrondissement

Derrière sa lourde porte percée d’une minuscule fenêtre qui lui donne des airs de club sélect’, le Bouclard se révèle un restaurant accueillant et ouvert à tous. Voilà vingt ans que Michel Bonnemort est installé là, à quelques minutes de la place Clichy, et régale Parisiens curieux et autres touristes avertis de plats simples et fins, entre cuisine de grand-mère et gastronomie. Il faut dire que le chef a de qui tenir, entre un grand-père patron de restaurant (le Cochon d’Or à la Villette) et Rosalie, une arrière-grand-mère cordon bleu.

On se sent très vite à l’aise au milieu de cette déco des années 1920 hétéroclite et chaleureuse, près du très beau et bien garni comptoir de bar ou sur la petite estrade dominant la salle. Après avoir traversé nos pupilles, l’émerveillement gagne nos papilles quand les entrées rejoignent la table : gratin de queue d’écrevisses au Quincy pour madame, foie gras mi-cuit aux pommes de terre grenailles brossées à l’huile de truffes, fleur de Guérande et ciboulette pour monsieur – le tout très fin et savoureux, on en redemanderait presque. Belle entame pour un menu à « seulement » 37 euros.

Lorsque les plats arrivent, on comprend vite que le Bouclard n’a pas usurpé sa réputation ; il est notamment fréquenté par Vincent Cassel et Dominique Farrugia, en plus d’une clientèle d’habitués. La hampe de veau grillée à la fleur de thym arrive encore fumante, embaumant les tables sur son passage. La viande est savoureuse à souhait et impeccablement relevée par l’épice même si l’on regrette une quantité un peu juste, en comparaison de la montagne de pommes de terre et de mâche en accompagnement ; pas forcément le meilleur choix de cette adresse. Surtout quand en face un choux farci de sandre en nage d’écrevisses vous fait de l’œil, et que le mot « di-vin » lui est associé.

Tant pis, on se rattrape vite sur le dessert, une étonnante mousse au chocolat sans sucre, œuf et beurre (mais, rassurez-vous, avec cacao) légère et fondante. Les plus fines gueules opteront pour le café (ou thé ou déca) gourmand avec une sélection de desserts maison en petit format, soit une crème brûlée au Grand Marnier, un baba au rhum, et la fameuse mousse au chocolat.

Si vous ajoutez à tout ça une très belle carte des vins et un service attentionné sans être révérencieux, vous tenez l’une des meilleures adresses du quartier, idéale pour une sortie entre amoureux ou un dîner entre potes. Vu que les cinquante couverts trouvent vite preneurs, surtout le week-end, la réservation est conseillée.

Nom du lieu Le Bouclard
Contact
Adresse 1 rue Cavallotti
18e
Paris

Heures d'ouverture Du mardi au vendredi de midi à 14h et de 19h à 22h30, lundi et samedi de 19h à 22h30
Transport Métro : Place de Clichy ou La Fourche
Prix Menu à 37 euros
LiveReviews|0
1 person listening