Weather Festival : Le jour J (Derrick May + Ricardo Villalobos + Floating Points + Moodymann + MCDE ...)

On y est. Samedi 7 juin, midi, soleil de plomb, motivation puissance max et oreilles averties. C’est parti pour 22 heures de house et de techno non-stop au Parc des expositions du Bourget. 25 000 m2 d’espace pour faire la fête, répartis en quatre scènes qui tirent leurs noms des quatre saisons. Plus de 30 000 personnes vont pouvoir danser comme des barges au son des meilleurs artistes actuels et pionniers du genre.

Les scènes techno, associées aux saisons froides automne et hiver, prendront place dans les hangars de l’aéroport. On peut s’attendre ici à une grosse vague de sensations fortes, avec des artistes qui bourrinent comme Ben Klock, Antigone, DJ Deep, Marcel Dettmann ou encore Chris Liebing et Len Faki.  

Et pour ceux qui pencheraient pour une ambiance moins sombre et brutale, place à la house music sous toutes ses formes sur les scènes extérieures, printemps et été. On y retrouvera le roi de la fête Ricardo Villalobos et sa protégée Sonja Moonear, entre autres.

Mais notre attention se tourne tout particulièrement vers la scène printemps, qui accueillera des artistes que l’on voit trop peu en France et que l’on affectionne particulièrement, comme le jeune Anglais Sam Sheppard alias Floating Points, qui a tapé dans l’oeil de Ninja Tune et Eglo Records. Rien d’étonnant, ce maniaque des 45-tours compose une deep-house teintée de jazz qui ne laisse personne indifférent. On pourra également apprécier le set du monstre Moodymann, de son vrai nom Kenny Dixon Jr., qui a bouleversé la house de Détroit naissante en y insufflant une touche de groove, soul et jazz, caractéristique de ses racines noires américaines. Ce pionnier a eu un rôle important dans l’histoire de la musique électronique, et continue encore aujourd'hui à faire danser la planète club. L’excellent Motor City Drum Ensemble (MCDE pour la faire courte) sera également de la partie. Ce producteur allemand et batteur de formation est un DJ hors pair, fortement influencé par le jazz, la soul, mais aussi le hip-hop, la funk, et la disco. De ces influences résultent une deep-house de qualité, à mi-chemin entre les 80’s et la musique électronique contemporaine.

Avec ce line-up de folie qui défie toute concurrence, le Weather nous prouve qu'il n'a plus rien à envier aux autres festivals électro européens.  

 

LiveReviews|0
1 person listening