Théâtre et danse : les meilleurs festivals

De salle en salle et de ville en ville

0

Commentaires

Ajouter +
Australian Dance Theatre

Australian Dance Theatre © Chris Herzfeld

Vous hésitez entre applaudir des metteurs en scène étrangers à Saint-Denis ou vous frotter au pluridisciplinaire à Vanves ? Ou bien vous ignorez la différence entre le Suresnes Cités Danse et Hautes Tensions ? Les festivals de théâtre et de danse poussent comme des champignons sur les plateaux des scènes nationales et autres maisons de la culture, nous en avons sélectionné quelques-uns parmi les meilleurs, pour remettre les pendules à l'heure.


1
Golgota picnic

Golgota picnic (c) Davir Ruano

Le Festival d'Automne

Un véritable foisonnement de spectacles de toutes tailles et de toutes disciplines confondues, le tout dispersé aux quatres coins de la capitale. Si on ne voyait pas les premières feuilles se détacher des arbres, on se croirait presque à Avignon. La création contemporaine à l'honneur Valeur sûre du paysage artistique francilien, le festival imaginé par Michel Guy vient juste de souffler ses quarante bougies. De septembre jusqu'à fin décembre, ce sont près de cinquante spectacles et performances qui sont présentés. Un festival pluridisciplinaire (théâtre, danse mais aussi arts plastiques et cinéma) qui ne s'arrête pas aux

2

© Jean-Luc Beaujault

Hautes Tensions

Une seconde édition pleine de promesses Deux semaines rythmées par des numéros de cirque et des battles de hip-hop, vous en rêviez ? La Villette l’a fait. Après un premier opus plus que remarqué, le festival qui mélange arts circassiens et danses hip-hop revient secouer baggys, nez rouges et autres clichés. Une édition particulièrement riche puisqu’au total une douzaine de compagnies ont été invitées à se produire. Acrobates, danseurs et chorégraphes s’exécuteront dans tous les espaces du parc, du théâtre Paris-Villette (dangereusement menacé de fermeture) à la Grande Halle en passant par l’Espace chapiteaux,

3

Dan Aucante

Suresnes Cités Danse

Voilà vingt ans que Suresnes Cités Danse invite danseurs et chorégraphes issus du hip-hop à venir secouer leur baggy sur la scène du théâtre de Suresnes Jean Vilar. Breakdance, tap, b-boying : un savant mélange de genres et d’artistes pour faire éclater les clichés qui leur collent aux sneakers. Pendant un mois, jeunes des cités et chorégraphes réputés viennent comparer leurs « head spins » (tours effectués sur la tête) le temps d’une trentaine de représentations. Mettre en lumière leur virtuosité artistique souvent éclipsée par leur technicité : un crédo de taille et un pari réussi pour ce festival de danse

4
Le songe d'une nuit d'été

Le songe d'une nuit d'été Alípio Padilha

Le Standard idéal

C'est à Bobigny et plus précisément à la Maison de la culture du 93 qu'a lieu chaque année fin janvier l'un des meilleurs festivals de théâtre de l'Hexagone. Une poignée de spectacles joués sur deux ou trois jours, tous d'origine étrangère. Patrick Sommier invite en Seine-Saint-Denis des metteurs en scène espagnols, hongrois ou encore anglais à venir montrer leur dernière production. Un festival qui diagnostique l'état du monde afin de circonscrire ses failles autant que ses attentes. A l'heure où les chefs de gouvernements s'agitent aux quatre coins de l'Europe, la démarche de Patrick Sommier est furieusement à l'ordre du

5
Ginger Jive

Ginger Jive (c) Philippe Savoir

Artdanthé

Le festival de théâtre et de danse du théâtre de Vanves souffle ses quatorze bougies. Pas de crise d’adolescence à l’horizon, le rendez-vous de José Alfarroba s’annonce encore une fois plein de bonnes surprises. Etalé sur deux mois et demi, Artdanthé invite sur ses planches cinquante-trois compagnies pour un total épique de soixante-et-un spectacles. Une programmation-fleuve, souvent critiquée, mais qui en dépit de ses maladresses laisse présager du meilleur. Inédits et séances de rattrapage Derrière les ficelles d'Artdanthé, il y a José Alfarroba, homme de théâtre à la barbe naissante et au regard malicieux.

6

Rencontres chorégraphiques

En Seine-Saint-Denis du 4 mai au 2 juin • Un peu d’histoire Quel point commun y a-t-il entre Régine Chopinot, Mark Tompkins et Philippe Decouflé ? Ils ont tous (et parmi beaucoup d'autres) fait partie de « la génération Bagnolet », et essuyé les plâtres en tentant leur chance au « Ballet pour demain ». Un tremplin imaginé en 1969 par Jaque Chaurand, lui-même ancien danseur, afin de promouvoir la « nouvelle danse ». De celle qui s'affranchit des tutus et revendique un autre langage corporel. Alors que le milieu reste peu réceptif voire très critique au modernisme, Chaurand sort le genre de la clandestinité. En


L’avis des utilisateurs

0 comments