La Défense Jazz Festival

Du 29 juin au 7 juillet, ne manquez pas les concerts gratuits sur l'Esplanade tous les jours

La Défense rime avec finance. A contrario, banquier ne rime pas avec gratuité. Et pourtant, c'est bien entre les tours du quartier d'affaires parisien que se déroule le seul festival gratuit de jazz (& Cie) de la capitale. Au programme cette année : de la musique malienne, du blues du Colorado, de la soul californienne, de l'éthio-jazz, et même de l'électro mainstream avec Birdy Nam Nam en clôture du festival, le dimanche 7 juillet.

Si on ne se déplacera pas pour écouter le quartet particulièrement relou du trompettiste – d'habitude passionnant – Ibrahim Maalouf, si on snobera l'électro bretonne – aussi plate qu'une galette – de St Lô, on ne manquera sous aucun prétexte la venue exceptionnelle du trio ravageur et avant-gardiste Medeski, Martin & Wood. Autre temps fort du festival, avec mention spéciale pour la meilleure soirée (celle du samedi 6 juillet) : Shaï Maestro, jeune pianiste israélo-new-yorkais, ouvrira le bal au maître incontesté des claviers, j'ai nommé... Chick Corea. Du corsé, quoi.

Pour en savoir plus, voir notre sélection critique ci-dessous. A noter : les concerts se déroulent entre midi et 14h en semaine et à partir de 20h le week-end. Bon festival.

 

Commentaires

1 comments
Johnny Johnny
Johnny Johnny

Mais pourquoi vous défoncez des groupes dans votre critique ? Vous auriez pu vous en passer. ça fait vraiment " Je me la raconte". Sinon merci pour l'info.