Get us in your inbox

Rémi Morvan

Rémi Morvan

Journaliste, Time Out Paris

Rémi Morvan squatte les lignes de Time Out Paris depuis 2017 où il est chargé des rubriques Musique et Actualités. Attiré par toutes les scènes indés et les groupes de stade de moins de 1 000 places, il lui arrive d’enquiller un concert de rock dans une cave moite avec un concert de rap avant de finir dans un club sous le périph. La légende raconte que plusieurs personnes de sa famille ont dans le passé bossé à la RATP et que c’est pour ça qu’il a toujours un train d’avance sur les bons plans.

Articles (63)

Live music in Paris: the 10 best bars and venues

Live music in Paris: the 10 best bars and venues

You’ve done the cafés, you’ve done the bistros, you’ve done the coffee and the pastries and the glasses of wine. You’ve done all the wandering around and having your main character moment in Parisian streets. The only thing left to completely immerse yourself in Paris’s culture? That’ll be seeing some actual live music, from some really great bands. And there’s music and creativity all over Paris, just waiting to be discovered. On our list, we’ve got huge, grand halls alongside clubs, intimate jazz venues and more. Go on, go to a gig. You’ll love it.  RECOMMENDED:🥘 The best restaurants in Paris🎨 The best things to do in Paris💃 The best clubs in Paris🏨 The best hotels in Paris This article was written by the editorial team at Time Out Paris. At Time Out, all of our travel guides are written by local writers who know their cities inside out. For more about how we curate, see our editorial guidelines.

Que faire à Paris en avril 2024 ?

Que faire à Paris en avril 2024 ?

Le mois d’avril est là, nous entrons officiellement dans la période la plus faste de l’année ! Le printemps s’installe (doucement) et avec lui germent les bons plans (dont les premiers à l’air libre) partout sur la mappemonde parisienne. Voici un panier garni des plus belles pousses avec le retour des premières friches, des restos bizuts ou des concerts tant attendus. Et avec ce dossier pour vous couvrir le dos, vous ne craignez aucune gelée de printemps ! Pour encore plus de bons plans, inscrivez-vous à la newsletter de Time Out Paris.

Les 15 meilleurs disquaires où choper des vinyles à Paris

Les 15 meilleurs disquaires où choper des vinyles à Paris

C’est la question existentielle qui agite les fêlé(e)s du microsillon : quels sont les meilleurs disquaires à Paris ? Bonne nouvelle : après une décennie 2000 rythmée par un chapelet de fermetures (les cinq Jussieu Music, Dysphorie…), la capitale a été, depuis une quinzaine d’années, repeuplée de très bonnes planques à vinyles dans tous les genres musicaux et à tous les prix. Pour façonner notre sélection, on a donc pris soin de chiner des échoppes aux stocks célébrant toutes les sectes musicales : rock, jazz, soul, musique électronique, reggae, hip-hop ou metal. Ensuite, on a voulu s’adapter aux habitudes et envies d’achat de tout le monde. Alors, que vous soyez à la recherche d’un skeud introuvable, d’un classique à tarif raisonnable ou des dernières nouveautés, notre sélection vous comblera. Un dossier à consulter pendant le Disquaire Day (le Record Store Day à la française) ou toute l’année. Les passions, vous savez, c’est H24.

Les meilleurs plans du Disquaire Day 2024

Les meilleurs plans du Disquaire Day 2024

Disquaire Day. Cuvée 2024. Pour sa quatorzième édition, le Disquaire Day remet le couvert ce samedi 20 avril. Avec toujours un concept simple mimé sur son grand frère américain du Record Store Day : promouvoir la production musicale à travers des inédits et séries limitées d’artistes plus ou moins célèbres, le tout distribué chez les disquaires indépendants. Pour accompagner les emplettes, une série de concerts, marchés et autres conventions de forte belle tenue est organisée aux quatre coins de la ville, très souvent en entrée libre. Alors, en attendant de vous mêler au troupeau de fétichistes avides du microsillon, retrouvez le nectar des événements organisés pour l'occasion. A vos marques, prêts, diggez ! 

Les meilleurs festivals de musique du moment à Paris

Les meilleurs festivals de musique du moment à Paris

L’été a beau être le Graal niveau festivals, l'automne et l'hiver sont aussi jalonnés d’une ribambelle d'événements affriolants à Paris et en banlieue. Après avoir joué les fins limiers et épluché toutes les progs, on a réuni que la crème, en piochant dans toutes les chapelles stylistiques (rock, rap, musique électronique…). Et pour info, la majorité des événements sélectionnés sont de taille modeste et aiment la curiosité. La fin de l'année est là, les festivals de musique aussi. A propos de la mise à jour de la sélection Les festivals annonçant régulièrement de nouveaux noms, ce dossier sera régulièrement mis à jour. Il se peut aussi que certains plans se retrouvent vite complets. Un conseil : tentez les sites de revente légaux, ça marche souvent.

We Love Green 2018

We Love Green 2018

Pour découvrir tous nos articles sur l'actualité de l'édition 2024 du festival We Love Green, c'est par ici. Pour sa 7e édition, le festival préféré des mangeurs de quinoa revient les 2 et 3 juin dans son antre du Bois de Vincennes. Présentation du nouveau moment phare de la saison des festivals parisiens. Il y a 10 ans, les festivals estivaux phares de la région parisienne se nommaient Rock et Seine et Solidays. Et puis, un petit nouveau au doux nom de We Love Green s’est fait progressivement sa place. D’abord au parc de Bagatelle puis aujourd’hui au Bois de Vincennes. Une place et un événement devenus tellement importants qu’on en viendrait presque à oublier l’aspect militant du festival. Alors We Love Green 2018, t’en es où ? Tu racontes quoi ? Et parce que Time Out est très gentil, on offre 2x2 pass pour le festival. Un petit mail gentil à leblog@timeout.com avec "We Love Green" en objet devrait faire l'affaire.

Les parcs et jardins pour voir la vie en vert à Paris

Les parcs et jardins pour voir la vie en vert à Paris

A une époque où les logis rétrécissent et les températures augmentent, les 2 300 hectares de verdure dispatchés entre les 400 parcs, jardins et squares de Paris prennent aujourd’hui l’allure d’une denrée aussi vitale qu’un grand verre d’eau au milieu d’un barathon. Si tout le monde a sa place au soleil préférée, on a inspecté chaque brin d’herbe pour n’en extraire que le haut des pâquerettes des espaces verts parisiens (intra-muros), des endroits tellement dépaysants qu’on a envie de les explorer toute l’année ! Un dossier en forme de jardin d’Eden des parcs parisiens. Pour plus de détente Dans le thème du vert et de la détente, découvrez nos dossiers recensant les piscines, les terrains de pétanque ou les promenades. 

Les meilleurs concerts du moment à Paris

Les meilleurs concerts du moment à Paris

Afin de contenter le maximum de monde, notre agenda des concerts rassemble autant des énormes stars, habitués aux shows son-lumières-pyrotechnie que des groupes issus de la scène rock indé française, potentiellement parmi la plus exceptionnelle au monde. De la grosse soirée passée à l'AccorHotels Arena jusqu'à l'intimiste date à la Station, il ne fait aucun doute que vous trouverez votre bonheur dans cette sélection. Que demande le peuple ? 

The 50 best things to do in Paris right now

The 50 best things to do in Paris right now

Let’s get one thing out of the way first: Paris is huge. Your to-do list might be eight pages long. And if you’re just here for the weekend, there’s no way you’ll be able to fit absolutely everything in (though God does love a trier, so they say).  But don’t panic. The team over at Time Out Paris know this city like the back of their hand, and that means they know the spots that are really worth your time (and dough). On this list, we’ve got everything from alternative tours of the Louvre to the best egg mayo in the city, and plenty of places to dance in between. Whatever you’re after, here are the best things to do in Paris right now.  RECOMMENDED:🥘 The best restaurants in Paris🏘️ Where to stay in Paris🏺 The best museums in Paris🏡 The best Airbnbs in Paris🎢 The best rides at Disneyland Paris This article was written by the editorial team at Time Out Paris. At Time Out, all of our travel guides are written by local writers who know their cities inside out. For more about how we curate, see our editorial guidelines.

45 endroits incontournables à visiter au moins une fois en France

45 endroits incontournables à visiter au moins une fois en France

Paris est magique ? Attendez de voir la maison mère ! N’ayons pas peur de le dire : la France est l’un des plus beaux pays du monde ! Et pour être honnête, on doute qu’il soit possible de connaître tous ses recoins en une seule vie. Ici, on a décidé de jouer la carte du dépaysement, excluant les escapades parisiennes et plus globalement tout ce qui a trait à l'urbain. Seule exception ? Le château de Versailles et ses jardins. Pour le reste, on a bourlingué dans toutes les régions, outre-mer compris, pour réunir les 45 lieux les plus iconiques du pays, entre littoral sauvage, montagnes sculpturales et endroits paradisiaques. Vous aviez besoin d’un dossier clés en mains pour choisir votre prochaine destination de vacances en France ? Il est là. Pour encore plus de bons plans, inscrivez-vous à la newsletter de Time Out Paris.

30 livres pour paver votre connaissance de la Commune de Paris

30 livres pour paver votre connaissance de la Commune de Paris

Top ! Je suis un grain de sable dans l’Histoire de France, et pourtant, mes 72 jours d'existence au cœur du printemps 1871 demeurent l'un des points de bascule et de référence de la période contemporaine. Alors que la France vient tout juste d'être défaite par la Prusse, des femmes et des hommes, initialement insurgés pour défendre la patrie, Paris et la République, mettent en place une singulière forme politique. Je suis, je suis ?… La Commune de Paris.  Durant deux mois et demi, un conseil municipal et des commissions façon gouvernement populaire président à la destinée d'une capitale rebelle, votant des mesures à l’accent utopique. Si tout n'a pas été rose et que sa brièveté a empêché l'aboutissement de beaucoup de choses, la Commune a plongé Paris dans une effervescence démocratique. Des clubs citoyens germent un peu partout, on s’engage comme jamais et l'espoir fleurit pendant ce temps des cerises. La fin ? La Commune est écrasée dans un bain de sang et un déluge de feu par l'armée du gouvernement de Versailles. C’est la Semaine sanglante.  Si elle a longtemps été truffée de mythes (notre interview sur le Sacré-Cœur) et qu’elle fait toujours l'objet de mobilisations, la Commune reste au final assez méconnue aujourd'hui, et peu ou pas enseignée. Alors, pour les 153 ans de l'événement, on s'est dit qu'on allait mettre un petit coup de projo sur quelques imprimés, pour se mettre à la page. Ce qu'on trouvera dans ce dossier ? Le nectar des recherches historiques, particuliè

Les meilleurs clubs où sortir à Paris

Les meilleurs clubs où sortir à Paris

Que de chemin parcouru par la nuit parisienne au cours de cette dernière décennie, passée du semi-coma à une hyperactivité réjouissante. On la doit – notamment – à l'ouverture fondatrice de Concrete fin 2011. Dans le sillage du club du port de la Rapée, qui a fermé ses portes au mois de juillet, les contours des clubs parisiens, les formats proposés et la manière de faire la fête ont profondément changé. Si l'on est encore loin de la gargantuesque proposition berlinoise, il y a tout de même de quoi faire toutes les semaines à Paris. Alors bien sûr, dans cette sélection des meilleurs clubs parisiens, la scène électronique trouve une large place, bien aidée par une tripotée de collectifs passionnés. Mais la nuit parisienne s'est aussi découvert une passion pour le défonçage des barrières stylistiques, avec des lieux comme la Station, où l'on aime autant prendre sa taule dans une fosse de punk que claquer du tendon rotulien sur de la techno. Également au menu, ces clubs qui, à la manière de la Bellevilloise, programment à la fois des soirées funk que des musiques venant du monde entier. Sans oublier, parce que Paris est Paris, toutes ces adresses pour voir et se faire voir au milieu d’une faune de fashion victims. Ou ces clubs branchés au décorum baroque comme le Carmen, où l'on sirote des cocktails au gin tout en dansant sur du hip-hop. Bref, voici notre sélection des meilleurs clubs à Paris, garantie sans entrée gratuite pour les filles avant minuit, carrés VIP ou photographes

Listings and reviews (4)

Paris Cocktail Week

Paris Cocktail Week

Tandis que les esthètes de la nippes ne jurent que par la Fashion Week, les héros de la mixologie invoquent la Paris Cocktail Week. Année après année, c'est désormais un grand raout plus qu'attendu. Pour cette 6e cuvée qui se déroulera du 24 janvier au 1er février, la PCW tape une nouvelle fois du shaker sur le bar avec 50 bars au programme. Pour le moment annoncés ? Du Combat, du 1802 et ses 500 rhums ou encore un peu de Divine. Pour le reste, ça filtre au compte-goutte mais il devrait y avoir des cocktails imaginés pour l'occasion et des événements à la pelle. A noter qu'on retrouvera en avant-première dans les bars participants, le premier distillat français sans alcool.

HB5

HB5

4 out of 5 stars

Who’s it for? Brunch fiends with a healthy bank balance. What should I order? The classic Eggs and Sides. First came Holybelly, one of the city’s top brunch spots. Then came HB5, its little brother, just a few doors down. With enough space to seat 100, it’s much roomier than the original and light pours through the big glass frontage. A favourite with laptop-wielding freelancers, café offices don’t get much better than this. Expect all the usual Holybelly classics, like Eggs and Sides (€13.50) – two fried eggs, The Beast’s maple syrup-infused bacon and two slices of golden grilled halloumi. The savoury pancake stack (€13.50) topped with fried eggs, bacon, bourbon butter and smothered in maple syrup. It’s high cholesterol heaven, perfectly paired with a Deck & Donohue Pale Ale (€5), brewed in Montreuil no less. Don’t miss the sweet stack (€9) either: three pancakes topped with seasonal fruit, roasted nuts, whipped cream and maple syrup. Prices are on the higher side, but this is the ideal spot for a treat.

La Gare

La Gare

4 out of 5 stars

SNCF has never looked so good. After Ground Control and the Station, we’re fully on board with artistic spots in abandoned train stations. Head to Corentin Cariou’s La Gare for some serious jazz. There are free concerts from 9pm daily, set in what used to be the station’s entrance hall, which works perfectly to accommodate the warm sounds of saxophones and trumpets. There’s not a jot of elitism though and you can wander about during the session to grab a drink from the affordable bar: pints start at €5, most cocktails are €7 and you a plate of charcuterie weighs in at €11. Don't miss the exotic terrace looking out onto the gardens. This is the kind of spot you’ll keep coming back to.

Pratolina

Pratolina

4 out of 5 stars

For who? If Italian cuisine is your thing What to order? the pizzzza, ovviamente Since it claims to be 'The italian of the 2nd arrondissement' Pratolina immediately sets the bar and our expectations couldnt be higher. Very quickly we realise that this italian has all the means to achieve its ambitions. Its spacious, stylishly decorated and gives off a relaxed vibe - the waiters are friendly and it can be an intimate spot for a date or supper with a few mates.  In terms of the menu, you've got Puglian burrata, veal milanesa and the obvious choices of pizza. The diavola's spicy sausage and creamy mozarella is a dreamy combination, and other classics such as the Regina and Margherita are also very good indeed. In fact so good that you should treasure every last mouthful. Their expansive wine collection has Tuscan, Piémont and Sardaigne rosso and blanco with bottles costing inbetween € 25-110. For pudding, the delicious red fruit pannacotta or tiramisu goes down a treat.  Having only openend in march this year, the italian certainly makes a bold bid to be as it so claims 'The italian of the 2nd.'

News (3)

RER/métro : trois prolongements de lignes inaugurés en mai et juin

RER/métro : trois prolongements de lignes inaugurés en mai et juin

Toutes ces fermetures de lignes pour travaux vont enfin payer ! Ces deux prochains mois, trois lignes de métro et RER vont inaugurer leur prolongement : la ligne 11, la ligne 14 et le RER E. Ce dernier ouvrira le bal avec la mise en service de son prolongement vers le nouveau terminus Nanterre - La Folie (avec deux nouvelles stations, Porte Maillot et La Défense) programmée pour le 6 mai selon Le Parisien, avec toutefois un service partiel entre ces deux gares jusqu’à l’automne.  Côté métro, c’est en juin que ça va se décanter. BFM croit savoir que l’inauguration de la ligne 11, qui s’étend en direction de Rosny-Bois-Perrier avec six nouvelles stations, aura lieu le 13 juin. Quant au prolongement de la ligne 14 vers le nord (vers Saint-Denis Pleyel) et le sud (vers l’aéroport d’Orly mais sans la station Villejuif - Gustave Roussy pour le moment), il pourrait être célébré le 24 juin, en featuring avec Emmanuel Macron. 

A J-100 des JO, Emmanuel Macron annonce une possible relocalisation de la cérémonie d’ouverture au Trocadéro ou au Stade de France

A J-100 des JO, Emmanuel Macron annonce une possible relocalisation de la cérémonie d’ouverture au Trocadéro ou au Stade de France

C’est une musique d’ambiance qui commence à se faire de plus en plus forte. Alors que le rideau se lèvera sur les Jeux de Paris dans pile poil 100 jours, Emmanuel Macron a annoncé, dans une interview donnée lundi matin à BFM et RMC, la possible activation de « scénarios de repli, […] plan B et même  […] plan C » pour la cérémonie d’ouverture fluviale, prévue le 26 juillet sur la Seine. Une annonce qui fait suite au récent rehaussement du plan Vigipirate à son plus haut échelon, et qui pourrait se concrétiser en cas de menace sécuritaire trop élevée cet été. S’il a insisté sur la volonté de poursuivre le plan initial, Emmanuel Macron a clairement préparé le terrain en évoquant une « [limitation de la cérémonie] par exemple au Trocadéro. Voire rapatrier la cérémonie dans le Stade de France.»  La première cérémonie fluviale en sursis Pour celles et ceux qui auraient loupé l’info, le plan de navigation de cette cérémonie, dont la DA a été confiée au chorégraphe Thomas Jolly, doit faire défiler les différentes délégations sur des barges le long d’un parcours de six kilomètres reliant Bercy au Trocadéro – qu’on imagine compliqué à sécuriser. Le tout avec des spectateurs – dont la jauge est passée de 600 000 à 300 000 – dispatchés entre tribunes payantes et quais haut et bas accessibles gratuitement. Une première fluviale dans l’histoire des Jeux qui pourrait finalement tomber à l’eau.

Anetha, la queen de la techno française, libère sa voix

Anetha, la queen de la techno française, libère sa voix

En une dizaine d’années de carrière, Anetha a quadrillé la carte mondiale de la techno en long et en large, mais jusqu’à présent, la DJ et productrice française n’avait jamais franchi le cap de l’album. Mothearth, sorti le 22 mars sur son label Mama Told Ya, est le symbole d’une libération de la parole personnelle, d’une “transformation” vers une artiste qui veut user de sa voix pour soutenir ses engagements féministes et écologiques. Dans le sillage de sa release party au T7, le giga-club de la porte de Versailles, elle nous a raconté son évolution, son message et comment ce disque s’est nourri du dancefloor. Quelle est la signification du teaser de l'album, où tu apparais dans une sorte de chrysalide ? Cet album, c’est ma transformation personnelle dans le sens où je me suis sentie plus forte, installée et crédible pour pouvoir prendre la parole – tant dans le message que le fait d’utiliser ma voix comme instrument – sur des sujets comme le féminisme ou l’écologie. Le plus difficile a été de trouver le fil directeur du disque. Cette transformation, elle transparaît dans le titre avec la contraction de mother, earth et moth, le papillon de nuit ; et dans ce teaser un peu weird, très organique, où l’on assiste presque à ma propre naissance. Ça a beaucoup interpellé les gens, et j’aime être dans des univers qui questionnent.  Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Anetha (@anetha_music) Ça fait quasiment dix ans que tu produis

A partir de ce week-end, la friche Babcock et ses 6 000 mètres carrés accueille à nouveau des teufs électroniques

A partir de ce week-end, la friche Babcock et ses 6 000 mètres carrés accueille à nouveau des teufs électroniques

Il y a une dizaine d’années, en pleine ruée vers l’or des warehouses parisiennes, la friche de l’ancienne usine de chaudronnerie Babcock avait marqué l’époque de sa gigantesque (et très libre) empreinte – haaaa la Drøm. Depuis une fin tragique en 2015 – une personne est décédée pendant une soirée –, le lieu est devenu le repaire des graffeurs franciliens, laissant sa destinée festive – hors micro-noce en loucedé – au vestiaire. Jusqu’à aujourd’hui. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par KUMQUAT (@kumquatevents) Car oui, on a appris qu’à partir de ce 5 avril, sous le patronage du collectif Kumquat, la friche Babcock, ses 6 000 mètres carrés d’espace - seulement 4 000 seront utilisés, ses dizaines de mètres sous verrière, ses grands rails suspendus et son horizon (presque) infini, allait être sortie sa torpeur à grands coups de kicks le temps de plusieurs soirées sur la prochaine saison printemps-été. Pour rallumer le transfo le 5 avril, Kumquat se maque avec l’agence/label RAW, habituée aux ambiances fraîches comme une lame, pour une guinche qui durera de 23h à 8h, pour une soirée déjà complète. Pour celles et ceux passés à côté des tickets, pas de panique. Dès le lendemain, c’est Kumquat en personne qui régale avec une noce tendance house aventureuse avec Sweely, The Ghost, Charlotte et Gauvain. Autre événement annoncé : le 7 mai, le furibard ponte techno français Shlømo déclinera à Babcock ses soirées Welcome Back Devil en

En mai, c’est opéra gratuit pour tous !

En mai, c’est opéra gratuit pour tous !

Il a beau arriver sur la pointe des pieds, Tous à l’Opéra ! fait chaque année un boucan d’enfer ! Du 3 au 5 mai, l’événement démocratisant l’opéra dans tous ses corps revient passer le ballet dans les opéras français sur le thème de l’esprit d’équipe – coucou les JO. Le tout sous le haut patronage de Guillaume Diop, nouvelle étoile de la danse française. Sur la capitale, Tous à l’Opéra ! se déclinera à l’Opéra-Comique ainsi qu’au palais Garnier. Dans la sacro-sainte institution, tout se passera le 4 avec visite du lieu (croqué par Charles Garnier et dont les plafonds ont été repolishés par Marc Chagall) ; cours de barre par Andrey Klemm, professeur à l’Opéra de Paris ; concours de laçage de corset dans l’atelier de costumes ; et cours de chant sur les conseils des profs de chant et de piano Luce Valois et Ysabelle Arfi. Quant au programme de l’Opéra-Comique, il a été concentré sur le dimanche. Sont annoncés : des quiz entre familles sur l’histoire du lieu ; un karaoké pour découvrir des chants composés par des femmes au fil de l’histoire ; et une visite de la salle Favart, ses coloris rouge et or et ses balcons vertigineux. Bref, tout le monde à l’Opéra ! Quand ? du 3 au 5 mai 2024.Où ? dans des dizaines d’opéras dans toute la France (à l’Opéra Garnier et l’Opéra-Comique à Paris).Combien ? gratuit (réservation ici). Pour encore plus de bons plans, inscrivez-vous à la newsletter de Time Out Paris.

Marchés de vinyles, concerts et DJ sets gratuits : l’un des événements majeurs du Disquaire Day de retour sur le canal Saint-Martin

Marchés de vinyles, concerts et DJ sets gratuits : l’un des événements majeurs du Disquaire Day de retour sur le canal Saint-Martin

De tous les évènements du Disquaire Day, celui-ci sera le plus « pressage japonais » de tous. Samedi 20 avril, de 14h à 3h, le Point Ephémère va frimer en accueillant sa sacro-sainte convention des labels indépendants, cet événement à deux faces dispatché entre un marché accueillant une vingtaine de stands de labels et des concerts et DJ sets à écouter à l’œil. Deux faces deux ambiances Sur la tracklist des exposants, qui touche un peu à tout avec une légère inclinaison rock et pop, on repère les locomotives Pan European et Howlin Banana (mais pas Born Bad cette année), Warriorrecords, l’entité gérée par Rebeka Warrior, la maison de disques féministe Cartelle ou le label et duo de DJ Promesses, à l'origine des soirées défricheuses Professeur Promesses. L’autre facette de cette convention, ce sont les live avec, déjà stabilotés de notre côté, l’étrange post-pop chantée en français des groupes Cœur Joie et Pleasure Principle ; les sets tantôt dancehall, transe ou que sais-je de Diggin' Speakrine,  résidente Rinse et Station Station ; un set de Buvette ; et – accrochez-vous – le concert des Garçons Bouchers, groupe vedette du rock alternatif des années 1980-90, qui seront là pour présenter un album qui résonne avec l’actualité, six titres inédits extraits de leur concert à Moscou en mars 1993, édité spécialement pour le Disquaire Day.  Quand ? samedi 20 avril 2024, de 14h à 3h.Où ? Point Ephémère, 200 quai de Valmy, Paris 10e.Combien ? entrée libre. Voir cette publ

Les utilisateurs d’iPhone vont enfin pouvoir charger leur pass Navigo sur leur téléphone

Les utilisateurs d’iPhone vont enfin pouvoir charger leur pass Navigo sur leur téléphone

La pomme enfin mûre pour le Navigo ! Après des années de développement et de discussions – on en cause depuis 2019 – et alors que les utilisateurs d'Android sont dans la danse depuis deux ans, IDF Mobilités a dévoilé la date à partir de laquelle les usagers d'iPhone allaient pouvoir se servir de leur GSM favori pour voyager dans les transports parisiens.  La date, on le sait, vous n’avez d’yeux que pour elle. Mais comment vous dire… Alors que la dépêche AFP parlait de la fin mai pour la mise en route du processus, il semblerait, après vérif de Numérama, qu’il s’agisse d’une prévision, et qu’il faudrait plutôt tabler sur les mois de juin ou juillet. Une fois en place, cette fonctionnalité – qui utilise la technonologie NFC – permettra aux usagers de passer les portiques à l’aide de leur iPhone, sur lequel auront préalablement été chargés des titres. Fin de la keynote. Pour encore plus de bons plans, inscrivez-vous à la newsletter de Time Out Paris.  

Sous le périph, la friche électronique Virage lance sa saison 3 sur les chapeaux de roues

Sous le périph, la friche électronique Virage lance sa saison 3 sur les chapeaux de roues

Vroum vroum, Virage est de retour ! La friche électronique plantée sous le périph dans le 17e, lieu incontournable des deux derniers étés festifs, revient placer ses drifts à partir du vendredi 12 avril 2024, avec un week-end en forme de tour de chauffe d’une troisième saison tout en pleins phares. Les deux programmateurs, Rag, DA du collectif Barbi(e)turix, et Benjamin Charvet, DA du Badaboum et cofondateur de Dure Vie, ont déjà balisé la route et annoncé la totalité de la prog de la saison – une nouvelle fois paritaire et inclusive. Une affiche qui brille par son élasticité stylistique – trance, techno, amapiano, house, eurodance ou bass music – comme par sa densité assez bluffante, en s’appuyant sur quelques têtes d’affiche bien solides mais surtout sur des noms et des collectifs/soirées/festivals incontournables du moment, dont pas mal de locaux.  Une prog façon piste aux étoiles Dans le désordre, on dansera avec Tatyana Jane, Wet For Me, Sina XX, Marcel Dettmann, Underscope, le festival Peacock Society qui s’invite pour une nuit, MCR-T, Saoirse, Flash Cocotte, Belaria, Canelle Doublekick, les Belges du Dour Festival, Bambounou, Elise Massoni, Lacchesi ou Jennifer Cardini. Fortiche, non ? Niveau scéno, comme à la fourrière d’à côté, ça n’a pas trop changé avec ce dancefloor sous béton – jaugé à 1 200 personnes – gaulé comme une casse auto aménagée. Seule nouveauté, le DJ booth sera installé directement dans la fosse pour plus d’intimité avec les danseurs. Quand ? à partir

Disquaire Day : la boutique Yoyaku inaugure son nouvel espace avec une fête de 20 heures (en partie gratuite)

Disquaire Day : la boutique Yoyaku inaugure son nouvel espace avec une fête de 20 heures (en partie gratuite)

Revoilou Yoyaku ! Disquaire intégré à la galerie Chapelle XIV, Yoyaku vient d’annoncer l’ouverture d’une nouvelle extension dans son fief du 18e, dont l’inauguration aura lieu samedi 20 avril, jour de Disquaire Day. Au programme, une sauterie de 20 heures (oui oui) à la prog juste frappadingue à cheval entre le disquaire et la Machine du Moulin Rouge. La face A de cet événement, c’est une sorte de mini-festival qui se déroulera de 14h à 22h avec une vingtaine de DJ (dont une seule femme…) de toutes obédiences répartis sur trois decks. Et attention, y a du beau linge entre Zaltan, maître des sonorités syncopées d’Antinote, le rétrofuturiste Canblaster, la figure de la house DJ Deep, l’homme masqué Mézigue ou son compère de D.KO Records Mad Rey. Entre deux twists sur la piste, vous pourrez faire vos emplettes dans des bacs bourrés de seconde main spécialement pour le Disquaire Day. A partir de 23h, on tourne le disque pour une soirée (payante) à la Machine. Cette fois-ci, la parité est de mise avec la DJ polonaise Magda, l’Argentine Désirée Falessi et ses prods pleines d’acid, ou un live de Carl Finlow sorcier liverpuldien adepte des bidouillages électroniques. Après ça, vous aurez le droit d’aller vous coucher.   Quand ? samedi 20 avril 2024, de 14h à 22h. Puis de minuit à 6h.Où ? Chapelle XIV, 14 boulevard de la Chapelle, Paris 18e. La Machine du Moulin Rouge, 90 boulevard de Clichy, Paris 18eCombien ? gratuit jusqu’à 22h, à partir de 16 € ensuite (Billetterie ici) Pour encor

Une vente de 50 000 vinyles de 2 à 10 € va affoler les fous du vinyle à Paris

Une vente de 50 000 vinyles de 2 à 10 € va affoler les fous du vinyle à Paris

Sixième démarque pour Paris Vinyl Sale ! Dans les échappements du Disquaire Day prévu ce samedi 20 avril, la division braderie de Paris Loves Vinyl – l’autoproclamé « plus gros déstockage de vinyles en France » – fera son retour le 19 mai pour une sixième édition au Bastille Design Center, ce bâtiment industriel du XIXe siècle planté sur le boulevard Richard-Lenoir. Sur la tracklist, l’événement fait toujours aussi fort avec des dizaines d’exposants français et européens qui écouleront 50 000 disques mêlant tous les genres et époques, le tout à un tarot câlinant l’inflation (de 2 à 10 € max). Parmi les vendeurs de skeuds, Paris Vinyl Sales a recruté des enseignes bien connues de la maison avec la star des musiques noires Betino Errera, les houblonnés Montreuillois de Beers and Records, ou Listen!, disquaire de la rue de la Folie-Méricourt adepte de pépites japonaises. Nouveauté du cru, Paris Vinyl Sale hébergera un stand de Record Clinic, entité spécialisée dans le nettoyage de disques à prix, nous dit-on, sympas. De quoi donner une seconde vie à vos vinyles. Quand ? dimanche 19 mai 2024, de 10h à 18h.Où ? Bastille Design Center, 74 boulevard Richard-Lenoir, Paris 11e.Combien ? de 2 à 10 € pour les vinyles. 6,50 € pour l’entrée. Billet coupe-file conseillé. Pour encore plus de bons plans, inscrivez-vous à la newsletter de Time Out Paris.

A Ground Control, retour de la plus grande brocante dédiée au sport vintage d’Europe

A Ground Control, retour de la plus grande brocante dédiée au sport vintage d’Europe

Collectionneurs de tous les pays, réjouissez-vous ! Alors que les anneaux olympiques commencent à tourner – on est à J-100 –, on vient d’apprendre le retour le 19 mai à Ground Control d’une troisième cuvée de L’Incroyable Brocante Sports (c’est son nom) montée par So Foot et TrashTalk.  Sur la feuille de match, on trouvera peu ou prou la même compo que les éditions précédentes avec une soixantaine d’exposants et collectionneurs qui bicraveront plus de 30 000 reliques allant du maillot de foot vintage à des tickets d’entrée historiques en passant par des collectors de Sport Illustrated. Si les fans de foot et de basket seront particulièrement gâtés, les autres ne seront pas en reste, qu’il s’agisse de cyclisme, du rugby et des sports olympiques, avec la présence de l’AFCOS (Association française des collectionneurs olympiques et sportifs). Reliques et conférences De quoi peut-être choper une gourde ayant appartenu à un coureur de la grande équipe Festina des années 1990 (avec quelques traces d’EPO peut-être), une épée victorieuse de Laura Flessel, une réplique du genou du père d’Erling Haaland brisé par Roy Keane, une carte brillante de Marinette Pichon, le guide du trashtalk en deux leçons de Gary Payton, un pin’s des Jeux de Paris 1924 ou un exemplaire de l’anthologie en 46 tomes des plus belles médailles en chocolat du sport olympique français.  Pour celles et ceux qui sont vraiment au taquet, une entrée premium a été mise en place de 9h à 10h (pour voir les plus belles piè

Croisières, street art et bals gratuits : l’Eté du canal fait son retour avec les JO à l’horizon

Croisières, street art et bals gratuits : l’Eté du canal fait son retour avec les JO à l’horizon

Il était une nouvelle fois l’Eté du canal ! L’événement phare de la belle saison vient de dévoiler les contours de sa 17e édition, qui se dépliera du 6 juillet au 11 août le long des canaux du nord-est parisien, avec comme d’habitude des événements gratuits ou à prix riquiqui. Si le plan de navigation – encore à affiner – reprend le cap des précédentes années, cette cuvée 2024 sera teintée d’olympisme, avec des canaux voisins de plusieurs sites olympiques dyonisiens. Sur les rives germeront des lieux festifs accessibles à l’œil animés de bals avec concerts et DJ, des pique-niques et battles de danse, des activités sur des bases nautiques, ou encore des initiations sportives et des retransmissions des meilleures petites finales des athlètes français (on rigole).  Parcours photographiques Dans le reste du programme, si les puristes seront bien heureux de la relance des nombreux circuits thématiques (historique, street art, musical ou gourmand), on remarque avec intérêt le cycle Au fil de l’autre. Pour cette création photographique, l’artiste Hugues Anhès a pioché des documents dans le fonds Rouchon et Astre (du nom de deux anciens photographes) qu’il a décalqués en format gargantuesque sur des façades, terrasses ou usines limitrophes du canal de l’Ourcq. Ça sent bon la médaille pour l’Eté du canal !  Où ? bassin de la Villette, sur et le long du canal de l'Ourcq et du canal Saint-Denis, sur la boucle nord de la Seine.Quand ? du 6 juillet au 11 août 2024.Combien ? gratuit ou sel