Gourmet

Gare aux papilles

1/8
© EP
2/8
© EP
3/8
© EP
4/8
5/8
© Jeanne A
6/8
© Barbara Chossis
7/8
© EP
8/8
@ Time Out Paris

10 antres qui mettent l'eau à la bouche

L'Epicerie Générale

C’est en partant du constat que Paris manquait cruellement d’une épicerie fine bio que Maud, Claude et Lucio ont décidé d’ouvrir ‘L’Epicerie Générale’. Lancée en février 2011, la boutique a pour credo de valoriser les produits du terroir français. A l’exception du thé, du café et du sucre, qui sont eux-mêmes issus du commerce équitable, tous les produits vendus en magasin sont de saison, et portent haut les couleurs du "manger vrai" et du bio hexagonal. A l’origine plutôt dans le milieu du marketing de mode, du cinéma ou de l’événementiel, le trio d’acolytes s’est reconverti pour créer “la marque à la chouette”. Lire la suite

En savoir plus
7e arrondissement

Carl Marletti

En pâtisserie, précision et harmonie visuelle et gustative sont les maîtres mots. Carl Marletti a intégré ces données à merveille en s’adonne à cet art méticuleux pour le plus grand plaisir des esthètes gourmands. Après avoir marqué les cuisines du Grand Hôtel Intercontinental, le chef s’est offert le luxe de la liberté en ouvrant sa propre boutique fin 2007. Dans les rayons, ses créations colorées (autour de 5€ pièce) exhibent des couleurs aguichantes. Classiques souvent relevés de notes florales — tel le ‘Lily Valley’, un saint honoré à la violette — en hommage à sa compagne, fleuriste. Lire la suite

En savoir plus
5e arrondissement

Boco

Voilà une adresse pour les raffinés du bocal. Les frères Ferniot, inspirés par le souvenir d’un plat de grand-mère bien empoté, ont une l’idée lumineuse d’enfermer des étoiles dans des bocaux. Des recettes signées Anne-Sophie Pic, Frédéric Bau, Christophe Michalak, Philippe Conticini, etc. Un grand chef dans chaque petit pot. De la belle gamelle que l’emporte au bureau ou chez soi et que l’on réchauffe en quelques minutes, au micro-ondes ou au bain-marie. C’est bien vu, bien réalisé. Les consistances et les saveurs sont préservées.  Lire la suite

En savoir plus
Paris

Causses

Haut lieu de la mode et du design, ce coin du 9e surnommé depuis peu SoPi (pour « South Pigalle ») a vu en quelques années ses rues se peupler de boutiques vintage et de restos conceptuels. Un quartier en vogue qui résiste tant bien que mal à la horde de touristes venus photographier le Sacré-Cœur. Pas étonnant donc à ce que Causses ait élu domicile ici. Magasin branché s’il en est, cette boutique d’alimentation générale imaginée par Alexis Roux de Bézieux, n’a pourtant rien de commun avec l’épicerie du coin. Sel fumé au goût de Lapsang Souchong, crème de Salidou ou encore thon d’Ortiz, vous ne croiserez ici aucun additif alimentaire synthétique mais des aliments sains et des producteurs locaux.Lire la suite

En savoir plus
9e arrondissement

Krisco

C’est au numéro 21 de la rue de la Villette, dans le XIXe arrondissement de Paris, que s’est installée l’épicerie fine Krisco il y a maintenant deux ans. Spécialisée dans les produits du terroir français, on y trouve du vinaigre comme de la confiture de lait ou de la bonne et fraîche charcuterie, mais encore et surtout du foie gras. Située à deux pas des Buttes Chaumont, l’épicerie a eu la bonne idée l’été dernier de proposer à ses clients une formule pique-nique tout compris : sandwichs, pain, charcuterie, fromage, boisson et pomme, à choisir pour 1, 2, 3 ou 4 personnes. Lire la suite

En savoir plus
19e arrondissement

Martine Lambert

Ce qui fait la différence ici, ce sont les produits laitiers de Normandie – lait cru ou crème fraîche – qui apportent une onctuosité toute particulière aux crèmes glacées. Martine Lambert, passionnée de glaces depuis l’ouverture de sa première boutique à Deauville en 1975, sélectionne aussi les meilleurs fruits du monde pour ses sorbets aux goûts intenses. Même la nougatine, les oranges confites ou le caramel sont faits sur place pour en garantir la qualité. En 2011, la boutique de la rue de Grenelle s’est transformée en joli salon de thé où l’on peut déguster les glaces en toute tranquillité.

En savoir plus
École Militaire

Jeanne A

Risottos crémeux en provenance du Piémont, huiles du Beaujolais, chocolats de Pierre Marcolini, olives de M. Casanova ou encore charcuterie Bobosse ou Conquet : la vitrine de ‘Jeanne A’ met l’eau à la bouche. Adossée au restaurant Chez Astier, cette épicerie spécialiste en rôtisserie n’a pas choisi son adresse par hasard. Baptisé en hommage à l’ancienne propriétaire du restaurant voisin, ce relais, ouvert en 2010, a petit à petit pris son indépendance question style. A l’instar du poulet à pattes noires de Chaland, tous leurs produits sont frais et représentatifs des terroirs méditerranéens (France, Espagne, Italie). Lire la suite

En savoir plus
Oberkampf

L'Epicerie du Père Claude

Situées à quelques pas les unes des autres, les trois enseignes de l’entreprise familiale du Père Claude comptent l’établissement historique, le restaurant du Père Claude, qui existe depuis 1988 et est tenu par le père, l’épicerie qui date de 2009, et le Comptoir de l’épicerie ouvert en mai 2012, ces deux derniers respectivement gérés par chacun de ses deux fils. L’épicerie donne à la fois dans l’épicerie fine, la cave à vins et la boucherie-charcuterie. Sur les étagères se côtoient mets et ingrédients recherchés (diamants de sel, épices rares...), conserves pour gourmets, sauces d’exception. Lire la suite

En savoir plus
15e arrondissement

Ethicando

Manger un tiramisu et lutter contre la mafia en même temps, utopique ? C’est ce que propose en totu cas le concept store-restaurant Ethicando, à deux pas du Canal St Martin. Une façade que l’on remarque à peine, mais un nom qui interpelle : « éthique » pour désigner une boutique ? Le pari de ces commerçants en a tout l'air : mêler qualité italienne (nourriture mais aussi vêtements) et combat social, principalement contre la mafia. Certains de leurs produits sont par exemple issus de terrains confisqués aux criminels, pour ce qui est de l’alimentaire. Lire la suite

En savoir plus
10e arrondissement

Popelini

Ne nous voilons pas la face, le choix de cette boutique répond sans aucun doute à un effet de mode. Cette même tendance qui tend à rendre tout ce qui est sucré et rose bonbon tendance. Après les cookies, les macarons, les cupcakes, voilà donc que la fashion se pique de choux à la crème. Et plus précisément de ceux de Lauren Koumetz. L’élève de Christophe Michalak, excusez du peu, a ouvert en 2011 sa pâtisserie monomaniaque en plein haut Marais : Popelini, en hommage au créateur italien de la pâte à choux. Lire la suite

En savoir plus
3e arrondissement

Commentaires

0 comments