Recevez Time Out dans votre boite mail

Glass

  • Cinéma
  • 2 sur 5 étoiles
Photo: Jessica Kourkounis
Publicité

Time Out dit

2 sur 5 étoiles

La Horde a encore frappé. Et en bon justicier, David Dunn se met à sa poursuite. Mais voilà, un piège leur est tendu et ils se retrouvent à l’hôpital psychiatrique avec une vieille connaissance : Mr. Glass. But de la thérapie ? Leur faire comprendre que les super-héros n’existent pas.

On pensait fort que The Visit (2015) mettrait un terme au cycle infernal des échecs de Shyamalan. Mais parce que ça devait lui manquer, le réalisateur apporte une conclusion complètement ratée à sa trilogie héroïque (Incassable (2000), Split (2017)). Il faut dire qu’il s’aventure en terrain miné. Les réflexions autour des super héros sont en sur-exploration, avec des interrogations pseudo philosophiques déjà réglées depuis longtemps (notamment avec des films comme Kick-Ass).

Bien que l’univers comics le passionne à outrance, le film reste bâclé dans son fonds et dans sa forme. Faire passer les héros pour des mégalos déséquilibrés aurait pu être un bon ressort comique, mais n’est en vrai qu’une mésaventure analytique. Et parce qu’il pensait tenir l’idée du siècle, Shyamalan n’a pensé à rien d’autre. Ni à l’action ni à rien, pas de background, pas de motivation; avec des Bruce Willis / Samuel Lee Jackson qui n'en ont clairement rien à faire. Palme du ridicule au personnage du scientifique rationaliste à rebondissement. Écrit en deux minutes aux toilettes, et interprété par une Sarah Paulson qu’on espère ne jamais revoir... Tout ça au milieu de scènes d’horreur ou d’action qui tombent toujours à l’eau. Alors oui, tout ça pour ça. Glass, ou le film dans lequel Bruce se noyait dans une flaque.

Écrit par
Gildas Madelénat

Détails de la sortie

  • Noté:15
  • Date de sortie:vendredi 18 janvier 2019
  • Durée:129 mins

Crédits

  • Réalisateur:M. Night Shyamalan
  • Scénariste:M. Night Shyamalan
  • Acteurs:
    • Bruce Willis
    • Anya Taylor-Joy
    • Samuel L. Jackson
    • James McAvoy
    • Sarah Paulson
Publicité
Vous aimerez aussi