Recevez Time Out dans votre boite mail

Mistress America

  • Cinéma
  • 4 sur 5 étoiles
Publicité

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Prenez une jeune fille un peu paumée à New York, Tracy (Lola Kirke, mignonne comme tout en jeune ingénue), où elle vient de débarquer pour entamer sa première année de fac de Lettres. Faites-la mijoter un petit moment dans le spleen estudiantin des aspirants écrivains. Puis plongez-la d’un coup dans le milieu chaud bouillant des hipsters de Time Square, pour y suivre sa future demi-sœur, Brooke (Greta Gerwig, assez irrésistiblement drôle), vieille briscarde des sorties branchées à Manhattan… A priori, voilà qui pourrait vite devenir agaçant. Heureusement, ne respectant aucun des codes de la bienséance bobo, la jeune Tracy va bientôt semer le chaos par l’acidité des récits autobiographiques qu'elle rédige en cachette – chacun en prenant largement pour son grade.

Enlevée, pétillante, joliment rythmée, la nouvelle comédie du couple Greta Gerwig-Noah Baumbach (remarqué avec l’enthousiasmant ‘Frances Ha’ en 2012), réussit à détourner les attentes avec un humour parfois osé et salvateur, qui rappelle le meilleur de Woody Allen ou, plus récemment, le délicieusement cynique Alex Ross Perry (‘Listen Up Philip’, ‘The Color Wheel’). Se teintant peu à peu d’une étonnante mélancolie – où les bourgeois-bohèmes se retrouvent bientôt confrontés aux nouveaux bourgeois-bourrins – ‘Mistress America’ embarque le spectateur dans des virées nocturnes où personne n’est dupe de la dureté du quotidien huppé des capitales, tout en se livrant à un jeu de massacre franchement réjouissant, mis en scène avec élégance. Une véritable petite bombe de cinéma typique de la Grosse Pomme, qui passe comme une lettre à la poste et nous laisse quelques francs éclats de rire – parfois étrangement jaunes.

Écrit par
Alexandre Prouvèze

Détails de la sortie

  • Date de sortie:lundi 10 août 2015
  • Durée:84 mins

Crédits

  • Réalisateur:Noah Baumbach
  • Scénariste:Noah Baumbach, Greta Gerwig
  • Acteurs:
    • Greta Gerwig
    • Matthew Shear
Publicité
Vous aimerez aussi