Paris Nous Appartient

Cinéma, Drame
4 sur 5 étoiles
Photograph : BFI
Photograph : BFI

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Sorti en 1961, mais tourné trois ans plus tôt, en même temps que Les Quatre Cents Coups (dans lequel la famille Doisnel se rend d’ailleurs au cinéma pour voir un film nommé… Paris nous appartient), ce premier long métrage de Jacques Rivette s’affirme comme un chant d’amour à Paris, à sa jeunesse et à la clique de la Nouvelle Vague, qui reste l’un des groupes à avoir le mieux – et le plus amoureusement – filmé la ville. De Paris nous appartient à Va savoir en passant par Le Pont du Nord, Rivette aura souvent immortalisé la capitale. Dans l’extrait suivant, il filme un délicieux Jean-Luc Godard devisant au sujet d’une certaine Tania, dernière descendante de Gengis Khan, tout en draguant (avec une indéniable originalité) la fille de la table d'à côté, à la terrasse d’un café du boulevard Saint-Germain : « Le Royal Saint-Germain » (à côté de la brasserie Lipp, juste avant le croisement du boulevard avec la rue de Rennes), aujourd’hui remplacé… par une boutique Armani ! Comme quoi, pas sûr que Paris nous appartienne encore… Bientôt la reconquête ?

Infos

Détails de la sortie

Noté
12A
Date de sortie
vendredi 14 avril 2006
Durée
141 mins

Crédits