Recevez Time Out dans votre boite mail

Edmond, un portrait de Baudoin

  • Cinéma
  • 4 sur 5 étoiles
Edmond un portrait de Baudoin - Laetitia Carton
Publicité

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Si vous ne connaissez pas Edmond Baudoin, sautez immédiatement sur ce film – et sur ses livres, aussi ! Si vous le connaissez déjà, allez-y donc également : à 73 ans, l’auteur de bandes dessinées en paraît facilement vingt de moins, tant sa liberté, son humilité et sa douceur lui confèrent une incroyable jeunesse.

Suivant pendant plusieurs mois le dessinateur, trois fois lauréat au Festival d’Angoulême, ce documentaire de Laetitia Carton opte en outre pour une forme qui correspond parfaitement à l’œuvre autobiographique du Niçois : celle du portrait subjectif. Or, avec la complicité de la réalisatrice, Baudoin en profite pour ouvrir ce genre filmique aux autres, à ceux qui l’entourent, aux enfants ou aux amis de son village de Villars, dans le Var. Cette simplicité dense, cette intimité accueillante – y compris vis-à-vis des plus évidentes manifestations de la nature – font penser, parfois, au cinéma d’Alain Cavalier. En suivant la juste fantaisie d’un artiste hors du commun.

Car l’un des aspects essentiels du film, c’est cette personnalité d’un Baudoin aussi clairvoyant qu’attachant, capable d’expliquer, en des mots toujours limpides, la richesse de sa démarche fondée sur la rencontre, le hasard, le voyage et le souvenir. Comme ses dessins à l’encre noir, l’apparente sécheresse du long métrage de Laetitia Carton offre ainsi toute une variété de tons, montrant Baudoin jouant, dansant, bavardant (et l’homme est un causeur intense, galvanisant !) et, bien sûr, dessinant ou enseignant son art avec un mélange d’humour, de délicatesse et de profondeur qui semblent faire de lui un authentique maître zen. Un portrait véritablement captivant – et l’antidote idéal aux biopics lourdauds qui courent actuellement les salles de cinéma.

Écrit par
Alexandre Prouvèze
Publicité
Vous aimerez aussi