Get us in your inbox

Charline Lecarpentier

Charline Lecarpentier

Articles (14)

Les 16 meilleurs disquaires où choper des vinyles à Paris

Les 16 meilleurs disquaires où choper des vinyles à Paris

C’est la question existentielle qui agite les fêlé(e)s du microsillon : quels sont les meilleurs disquaires à Paris ? Bonne nouvelle : après une décennie 2000 rythmée par un chapelet de fermetures (les cinq Jussieu Music, Dysphorie…), la capitale a été, depuis une quinzaine d’années, repeuplée de très bonnes planques à vinyles dans tous les genres musicaux et à tous les prix. Pour façonner notre sélection, on a donc pris soin de chiner des échoppes aux stocks célébrant toutes les sectes musicales : rock, jazz, soul, musique électronique, reggae, hip-hop ou metal. Ensuite, on a voulu s’adapter aux habitudes et envies d’achat de tout le monde. Alors, que vous soyez à la recherche d’un skeud introuvable, d’un classique à tarif raisonnable ou des dernières nouveautés, notre sélection vous comblera. Un dossier à consulter pendant le Disquaire Day (le Record Store Day à la française) ou toute l’année. Les passions, vous savez, c’est H24.

Où dégoter les meilleures librairies de Paris ?

Où dégoter les meilleures librairies de Paris ?

Chers lecteurs, chères lectrices, avec ce dossier, vous venez de trouver le marque-page à même de vous aiguiller dans le touffu rayon des librairies à Paris. Si le secteur souffre assurément de l’ogre numérique, les boîtes à livres parisiennes continuent de résister avec un solde ouvertures/fermetures positif en 2022. Dans cette sélection non exhaustive mais aussi longue qu’une phrase de Marcel Proust, on a sélectionné les librairies avec un petit truc en plus, une allure particulière ou un fonds qui dépote. Que vous soyez à la recherche d’un fanzine introuvable, d’une ambiance chaotique ou d’un vendeur de BD passionné, croyez-nous, vous trouverez votre bonheur ici. Et pour encore plus de livres, découvrez notre dossier les meilleures bibliothèques de Paris.

Les meilleurs concerts rock du moment à Paris

Les meilleurs concerts rock du moment à Paris

Tout le monde le sait, le rock est mort, ça fait des années qu’on nous rabâche les oreilles avec cette antienne. Et pourtant, quand on épluche avec un peu de curiosité l’offre des salles parisiennes, tant les caves moites que les lieux aux jauges plus importantes, force est de constater que depuis son cercueil recouvert d’un Perfecto éliminé, le rock est encore bien inventif. On s’est donc attelé à repérer les groupes immanquables de passage en ce moment à Paris, ceux qui se creusent la tête pour défier les prédictions. Toutes les chapelles du rock sont représentées, du garage au punk en passant par la pop ou des choses plus expérimentales. Un dossier garanti avec pogo, slam mais sans cornes avec les doigts.

Les meilleurs spas et massages de Paris

Les meilleurs spas et massages de Paris

La rentrée est définitivement arrivée, trimballant dans sa besace la sempiternelle question : c’est quand les prochaines vacances ? Avec le boulot, le stress parisien et ce foutu virus, les toxines se libèrent dans le cerveau et augmentent votre fatigue en réveillant votre roudoudou intérieur. Dès lors, rien de plus naturel que de vouloir s’évader un instant. Bonne nouvelle : pas besoin de partir bien loin pour s'offrir une parenthèse (comprenez un spa hein, pas un bar.)  Paris regorge de superbes adresses pour remédier à votre humeur de chien. Le temps d'un dossier, on vous a donc sélectionné les meilleurs spas à Paris, tous genres confondus, qu'ils soient nichés dans un salon ou dans un hôtel cinq étoiles. Et croyez-nous, après la lecture de cet article, vous vous sentirez déjà mieux. C'est peut-être ça que Kundera appelle « l’insoutenable légèreté de l’être. »

Les meilleurs parcs et jardins à Paris

Les meilleurs parcs et jardins à Paris

C'est qu'on serait presque d'humeur impressionniste en ce moment. Vous savez, cette période où l'on se dit que se balader et musarder en dehors de notre exigu studio aurait quand même du bon. Avec forcément une grosse préférence pour les coins de verdure. Si l'on ne cesse de mettre en avant le patrimoine vert d'une ville comme Londres, Paris et ses 2 300 hectares de verdure, répartis entre plus de 400 jardins, parcs, bois et autres squares, se défend pas trop mal non plus. Mais il a fallu faire des choix, histoire de ne garder que le nectar des jardins, parcs et assimilés. Et à Paname, comme aurait pu dire Tonton David, c'est « chacun sa route, chacun son jardin ». Il y en a pour tous les goûts, les situations et même les porte-monnaie – sachant que ces espaces verts sont quasiment tous en accès libre. Dans ce dossier, on retrouvera une tripotée de squares de quartier où il fait bon se poser sur un banc avec un polar, mais aussi ces grands parcs où l'on va pour pique-niquer et s’enfiler deux trois godets de rosé tiède. Sans oublier les maousses bois situés à la périphérie de la capitale, où l'on se croirait transporté à la campagne. Alors oui, il y a des quartiers bien plus gâtés – on vous voit les jardins cachés du Marais – et des lieux plus exceptionnels que d'autres – bonjour les sites du jardin botanique – mais dites-vous qu'avec cette sélection, vous trouverez où que vous soyez un endroit de qualité pour vous mettre au vert. Il est désormais temps de se rouler dans l'her

Niska, rappeur zélé à textes salés

Niska, rappeur zélé à textes salés

Le rap français aura décroché ces cinq dernières années assez de disques de diamant pour concurrencer les reflets des vitrines de la place Vendôme. Et ses représentants ont décidé de le faire savoir. Après PNL les pieds dans le vide au sommet de la tour Eiffel, c’est Niska qui annonçait la sortie de son troisième album Mr Sal – véritable détergent pour les humeurs maussades – sur les murs de l’Arc de Triomphe et de la place du Trocadéro. Le rap français est riche : d’un langage créatif qui diffuse les nouvelles expressions urbaines, mais aussi de rythmiques panafricaines et de productions de plus en plus variées. Niska, 25 ans, qui aime “quand ça devient trash” comme il le dit sur La zone est minée, en est un des exemples les plus criants. Sur ce nouvel opus, le rappeur affûte sa plume en variant toujours plus les flows, aux textes proprement salés. Toujours dans son personnage de Charo, dont la danse des bras planants a été adoptée jusque sur la pelouse des stades de foot (coucou Matuidi), il fait partie des empêcheurs de tourner en rond d’une nouvelle scène rap française hyperactive et plus dansante que jamais, avec des tubes générationnels comme Réseaux ou plus récemment Médicament avec Booba. Rencontre avec le phénomène évryen au plus d’un milliard de vues sur YouTube. Ton album a été annoncé avec des projections sur l’Arc de Triomphe et la place du Trocadéro. Te considères-tu comme Parisien ? Non, je suis banlieusard. Paris a sa culture rap aussi, tout comme le 91 a la

Les meilleurs cabarets de Paris

Les meilleurs cabarets de Paris

Ahhh Paris et ses cabarets, une histoire qui dure depuis plus d’un siècle ! Désormais cramponné à de sacrés clichés, ces lieux n’attireraient aujourd’hui que des vieux papas et des touristes prêts à payer une fortune pour un dîner de piètre qualité sur fond de French Cancan. Mouais ! Détrompez-vous : Paris a beaucoup évolué en la matière, et quelques spots viennent progressivement renouveler le genre et les publics. Aux côtés des adresses mythiques, Time Out vous a donc sélectionné tout un tas de cabarets mêlant burlesque, punk, pop culture, artistes transformistes... Et une bonne dose de folie pour nous faire rêver le temps d’une nuit, au milieu des strass, des plumes et des paillettes. Bref, suivez le guide : vous allez en prendre plein les rétines ! En quête de bons plans ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les semaines le meilleur de Paris.

Les meilleurs collectifs et soirées à Paris

Les meilleurs collectifs et soirées à Paris

C’est une époque à l’allure de régalade pour les noceurs parisiens. Depuis une petite décennie, pas une semaine sans qu’une ribambelle de soirées aguichantes ne s'invite au programme. Derrière elles, tout autant de collectifs aussi différents les uns que les autres. S’ils n’ont pas le même maillot musical, ils partagent la même passion : proposer des soirées de qualité pour esthètes de la nuit. Atmosphères particulières, lieux improbables et line-up chiadées. De la cave moite au hangar underground en passant par la friche berlinesque, petite plongée dans la galaxie des meilleurs collectifs et soirées parisiens. En quête de bons plans ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les semaines le meilleur de Paris.

Interview : Time Out rencontre Justice

Interview : Time Out rencontre Justice

Dix ans après A Cross The Universe qui documentait leur première tournée mondiale, Justice fait toujours danser les foules. Le duo parisien fête 10 ans de scène avec Woman Worldwide, un album live mixé et remixé option pochette dorée, nominé aux Grammy Awards ce dimanche 10 février. Durant l’interview avec le duo, on aura autant conversé de leurs productions que de leur rapport à la capitale, dont ils sont devenus ces totems à blousons si faciles à repérer dans le 18e arrondissement.  Time Out Paris : Dites Justice, avec cet album, qu’aviez-vous envie de nous faire entendre par rapport aux enregistrements initiaux ? Gaspard Augé : A vrai dire, le concept du disque n’est pas très différent de ce que l’on fait habituellement, dans la mesure où comme à chaque tournée, on a repensé chaque morceau, qu’ils soient nouveaux ou anciens. Pour ce qui est de l’écoute, c’est assez exigeant d’écouter un album live avec un son bootleg. Alors on a décidé de choisir les meilleurs moments des concerts et on est retournés en studio pour polir le tout. Côté bug, ça se passe comment sur scène ? Gaspard Augé : Le processus est très long pour faire en sorte que tout fonctionne. Et puis tous les 4-5 ans se pose la question du set-up, avec des machines et des logiciels qui deviennent très vite obsolètes. C’est un long travail d’erreurs et de tâtonnements et pour tout dire, je suis pas sûr qu’on ait eu un show pendant la tournée où tout a fonctionné.   Aujourd’hui, votre quotidien est rythmé par des

Les meilleures croisières à Paris

Les meilleures croisières à Paris

Sur la Seine, sur le Canal de l’Ourcq ou le long du canal Saint-Martin, différentes croisières permettent de se la couler douce dans la capitale en longeant la Tour Eiffel, l’île de la Cité et la Statue de la Liberté – toujours prête à lever son flambeau depuis le pont de Grenelle. Certaines proposent à dîner quand d'autres permettent juste de découvrir des coins parfois méconnus de la capitale. Bref, Paris-sur-Seine, Paname-sur-Canaux, c'est pas tout à fait le Club Med, mais c'est déjà ça... En quête de bons plans ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir une fois par semaine le meilleur de Paris.

Les stations fantômes du métro parisien

Les stations fantômes du métro parisien

Vous avez un peu plus de chance de les voir au cinéma que pour de vrai, ces onze stations fantômes du métro parisien, qui échappent aux yeux des possesseurs de carte Navigo comme de tickets t+. Dans ces stations fantômes, les araignées n'ont pas eu le temps de tisser leurs toiles puisqu'elles ont été pour la plupart reconverties en centres de maintenance ou de formation, mais aussi d’accueil de jour de l’Armée du Salut. Les stations ne sont pas ouvertes aux curieux, à l’exception de la station de tournage des Lilas où des visites sont parfois organisées. La sécurité du public l’explique en grande partie : ces stations désaffectées sont considérées comme des voies ferrées en exploitation, nous rappelle la RATP, elles sont donc soumises à une réglementation « particulièrement drastique ».  En voici donc la visite sans risques de s'électrocuter, en rails !  Voir aussi : Les 10 stations de métro où personne ne va

Comment accueillir les migrants à Paris ?

Comment accueillir les migrants à Paris ?

Depuis février 2016, on peut recevoir chez nous une carte de citoyen(ne) de Paris. La mienne trône, moitié cartonnée, moitié plastifiée, dans mon portefeuille, pile entre ma carte de cinéma illimité et celle du supermarché qui rapporte des points à un jeu qu'on a toujours pas bien compris. On n’a jamais su à quoi elle servait non plus, la carte de citoyen de Paris, malgré ses promesses. Lutèce, ouvre-toi  Dans la rubrique du site de la mairie de Paris qui lui est dédiée, on lit : « Paris est ouverte sur le monde par sa culture, tournée vers l'autre par sa générosité. » En poursuivant la lecture, on s'aperçoit que les portes que ce sésame est supposé ouvrir semblent bien mornes : « Visite des coulisses des services publics, rencontres avec les élus, accès aux manifestations culturelles les plus prestigieuses. » Tout ceci nous semble à côté de la plaque d’égout quand on ouvre notre portefeuille pour attraper ce ticket de métro (ou un pass Navigo si nos revenus le permettent). Au métro Jaurès, ce sont les tentes et les visages cernés de centaines d'humains qui ont passé la nuit dehors qui nous font loucher sur cette carte et son choix du mot « citoyen ». Initiatives individuelles et collectives  Chaque personne (des bénévoles) que l’on voit s’activer auprès des migrants, des arrivants, des personnes réfugiées, des demandeurs d’asile s’interroge sur leur appellation, mais on pourrait aussi s’enquérir de leurs prénoms. La ville elle - on le lit sur le mur des associations - n’est

Listings and reviews (10)

La Sultane de Saba

La Sultane de Saba

4 out of 5 stars

Au sein du bucolique Vincennes, la Sultane de Saba propose un rituel à l’orientale, dans une atmosphère aussi soignée que détendue et un décor dépaysant d’inspiration marocaine. Si les vestiaires collectifs peuvent être un peu intimidants et les tables de massages, (séparées par de simples panneaux), faire frémir les pudiques, le personnel est attentif à la sensibilité de chacune. Au plus proche des rituels de la beauté à l’orientale, le spa se laisse aussi imprégner de rituels de beauté asiatiques. Les masseuses sont d’ailleurs toutes thaïlandaises, et diplômées de la même école de Bangkok. L’odyssée commence dans le hammam, qui ne lésine pas sur la vapeur mais manque pourtant d’un peu de chaleur. La formule Rituel à l’orientale démarre avec son traditionnel gommage aromatique et un enveloppement au rassoul et beurre de karité, “le moment nem” plaisante notre esthéticienne en nous enroulant dans du papier plastique et nous laissant mariner. Puis vient le bol Shirodhara – rituel ayurvédique et instant de détente totale, tandis qu’on nous déverse des huiles chaudes en filet. Un masque visage à la boue plus tard, on est si propre qu’on pourrait presque nous remettre en rayon. Le massage aux huiles d’ambre musc sental, dans la tradition thaï, est le fait de notre masseuse, pleine d’humour, joyeuse et professionnelle. Puis le thé et des pâtisseries orientales sont servis dans un salon décoré comme un ryad rutilant et coquet. Il est aussi possible d’y préférer le petit jardin ex

Spa Lacure Officine de l’Hôtel Bowmann

Spa Lacure Officine de l’Hôtel Bowmann

5 out of 5 stars

Et un nouvel hôtel cinq étoiles, un ! Une fois n’est pas coutume, c’est dans le fourmillant boulevard Haussmann qu’il pose ses cliques et ses claques, héritant au passage du chic parisien imposé par le Baron. Mais si le lieu vaut le détour, c’est aussi pour son spa dernier cri — le nôtre, quand on découvre la superbe piscine en marbre sur fond bleu outremer. Equipé des meilleures technologies de 2019, le Bowmann ne force pas pour autant dans la science-fiction mais plutôt dans des pratiques spa-tiennes chères à l’Orient, la Californie ou les pays nordiques. L’expérience H2O est conçue comme un parcours, avec sauna et hammam turc, douche horizontale dans une grande salle dédiée et douche Sensory Sky qui imite différentes pluies.   Les soins ? Tout aussi originaux. On arrive chiffonnée et on ressort sans pli, comme un carré de soie après après avoir goûté au soin signature du visage, “Se retrouver à Paris” (270 € tout de même pour 1h45). On le doit à notre esthéticienne, cette perle qui a conçu ce soin inspiré de différentes traditions, et principalement du Kobido japonais mais dans une version bien plus douce. Le soin inclut un passage au rouleau de quartz qui conclut efficacement l’effet lifting naturel même si le décor contribue lui aussi au grand délassement. En bref, comme dirait Matisse : un grand moment de luxe, calme et volupté !

Smallville Records Paris

Smallville Records Paris

4 out of 5 stars

Passing by the window of this new boutique record store which opened in January this year, some will think of the comic-themed series from their childhood; whilst others will recognise the drawings of Stefan Marx, the blueprint for Hamburg’s techno and house label. You can already get your hands on some of the Smallville newest tunes at La Source on 46 rue Albert Thomas, but this label now has its own wing, with its boutique store on rue Château d’Eau, which is artistically coupled with its Hamburg cousin. Behind the counter, Jacques Bon, the resident DJ and producer with New York-based label Beats In Space, takes care to represent foreign labels, particuarly Giegling. The German boutique invites DJs to play, the centre of the store opens up as a dance floor. Smallville Records puts on an apéro each month to a frenetic Superpitcher rhythm, just one of its monthly events. There is an expansive selection of records here, but you can quickly find what you're after. Labels such as Kompakt, Music from Memory of Français Antinote, Correspondant and Versatile have their own sections. The selection of second hand records are at reduced prices, starting from €5 and albums at around €18. Stefan Marx’s posters are sold for €5, which is 10 times less than they are in galleries.

The Clothette

The Clothette

The area around the Carreau du Temple is filled with trendy cafés and concept stores, so this minimalist Scandinavian clothes shop has easily blended in. The Clothette stocks four Danish brands that specialise in men’s clothes and unisex accessories and that demonstrate strong environmental and ethical credentials. Standout picks include eco-friendly cotton shirts from Knowledge Cotton Apparel, Arkk Copenhagen’s minimalist footwear and colourful socks from Democratique Socks (a cheap yet chic present, at €8 a pair). The biggest draw, however, is the elegant raincoat collection from Rains. Stocked in a whole range of hues, from muted to vibrant, the coats come in two different lengths and are a steal at just under €100. TRANSLATION: FLORA HUDSON

Trevor

Trevor

The Marais is well known for its sophisticated and offbeat clothing boutiques and design shops, but ‘men’s things’ store Trevor reaches whole new levels of impressive, chic eclecticism. Passionate owner Laurent Villena’s stock offers all sorts of inspiring potential prezzies for fans of design, architecture and gadgets, from a selection of condoms decorated with geometric patterns (€12 for two, complete with a metal box) to the silver anchor motif jewellery by Thomas V (€175). Whether your attention’s drawn to timeless clothing brands like Spring Court and 8JS or the bowls embellished with drawings of naked women (artfully done, we promise), you really can spend hours browsing the shelves here. TRANSLATION: FLORA HUDSON 

White Bird

White Bird

Stéphanie Roger learned her craft at some big jewellery brands, but chose to set up her Marais boutique in a different style entirely. The simple space is laid out beneath white-painted beams, with wood and wicker furniture welcoming her pick of designers’ work from around the world. Staff are laid-back and the jewellery is laid out in a way that is inviting rather than aloof. The pieces range from around €80 right up to €100,000, with plenty in between. Greek designer Lito’s bracelets ornamented with eyes come in between €280 and €900 depending on the material, while Yannis Sergakis’ fine white-diamond-studded creations are priced from €600 to €4000. Other interesting names include Cathy Watermean (who designed the jewels for the 2012 adaptation of ‘Snow White and the Huntsman’), Naohiko Noguchi’s nautical knot-inspired pieces (supposed to bring good luck in Japan), Pascale Monvoisin’s shellfish necklaces and cascading chains by Arielle de Pinto. Stylistically, the tendency overall is to simplicity, with the materials allowed to speak for themselves. TRANSLATION: EH

Allt

Allt

For a shot of gorgeous 1950s Scandi style, look no further than Allt, which stocks genuine vintage pieces. Allt boats two showrooms, filled with unique chairs, tables, rugs, lamps and shelves. The pieces hosted there for as long as it takes fans of teak, tapered legs, colourful carpets and quirky candlesticks to snap them up  which isn't very long at all. The Swedish owner Charlotte Tassin hunts pieces out back home and sends them to Paris-based Didier Maréchal, who places them simply in the space; the clientele are knowledgeable connoisseurs in search of that perfect item, rather than the type to haunt concept stores. The clean lines of this style and period (from the ’50s to the ’80s) are much imitated by contemporary websites, but Allt focuses on the individual character of their objects. You can sometimes find classic names attached to the pieces, but here it’s more about building a look than showing off. You can also find accessories in the same style by top drawer contemporary designers, like soft, stylish pure wool blankets by Klippan. None of this comes cheap, of course, as these antiques are extremely fashionable: for an armchair or a table, expect to pay from €300-€700, while large mirrors are around €100-€300. If you just want a touch of the style, bowls and other flatware start at around €5. The stock is replenished monthly so serious buyers will want to sign up to the Allt newsletter for the latest news. TRANSLATION: EH

Thanks

Thanks

Founded by jewellery designer Arnaud Soulignac in February 2015, this cute store in the 9th arrondissement is a one-stop shop for gifts that don’t cost an arm and a leg. The well-curated collection features beautiful and unique creations by French and Belgian designers, and includes Soulignac’s own line of ‘origami jewellery’ – gold and silver necklaces, earrings and more made with delicate origami animals. You’ll also find vintage nautical-themed décor pieces in perfect condition (we spotted clocks salvaged from Japanese ferries and lights from Russian and Indian cargo ships). Soulignac prides himself on presenting the works of talented young designers that he discovers at jewellery salons, as well as online via Instagram and Etsy. Next to each piece is a short biography of the creator, advising the visitor whether they’re looking at the stars of the moment or a name to know in the future. We loved the ‘Minime’ collection by the brand Hipp! (tiny figurines on necklaces and earrings, priced between €15 and €20), as well as the pop-coloured brooches by Tapam Tapam made using a 3D printer (€6). TRANSLATION: MARIA THOMAS

Cuisse de Grenouille

Cuisse de Grenouille

Cuisse de Grenouille is a French brand best known for their ‘Surfin In The Cities’ range of sweatshirts. Founding brothers Lucas and Séverin are all about adapting surfer style to city life, inspired by Californian beaches and the French Riviera. Walk into the chic Haut Marais store and you find yourself, appropriately, inside what appears to be a whale skeleton (relax, it’s made of wood). There’s also a discreet counter serving coffees from Coutume. From its shirts and denim to its surf suits and accessories, everything in the store is made in Europe, primarily in Portugal. We spotted corduroy trousers for under €50, a sweatshirt branded ‘Téléski’ for €125 and cashmere ties between €60 and €110. The store also stocks Taschen and New York Times travel guides to take with you on vacation, along with the surfboards and water-repelling jackets you could only use outside the city. TRANSLATION: MARIA THOMAS

Madeleine et Gustave

Madeleine et Gustave

A fantastic dose of great design awaits at this spacious concept store on Rue Yves Toudic. Originally a pop-up shop, the brand opened its store in December 2015, stocking three floors with furniture and quirky décor bits and bobs that just beg you to spend hours window shopping. Luckily, many of the items are within reach, even for those with smaller budgets. We spotted cute pink flower pots for €6 and soaps from Aleppo and Marseille that would make for chic gifts. On the second floor, customers are encouraged to take a seat and sip a coffee or read the newspaper among the furniture selection. And unlike at your usual café, if you like the chair you’re sitting on, you can take it home with you. TRANSLATION: MARIA THOMAS