Get us in your inbox

Lucile Roger Durieux

Lucile Roger Durieux

Responsable des rubriques Restos et Bars, Lucile compense quotidiennement en déambulant des heures dans la ville.

Articles (19)

Promenade bucolique : le canal de l'Ourcq (jusqu'en Seine-et-Marne !)

Promenade bucolique : le canal de l'Ourcq (jusqu'en Seine-et-Marne !)

On vous entend déjà murmurer : « Merci, mais le canal de l'Ourcq, on connaît. » Certes. Mais jusqu'où avez-vous poussé la balade le long de l'eau ? Jusqu'au parc de La Villette ? Peut-être jusqu'à Pantin ? En réalité, ce cours d'eau artificiel, construit entre 1802 à 1825, s'étend bien au-delà de la capitale, et même de la banlieue proche. Il se déploie jusqu'à Mareuil-sur-Ourcq, dans l'Oise. Rassurez-vous, la promenade bucolique que nous vous proposons n'a pas pour objectif de vous faire marcher trois jours afin d'atteindre la petite commune picarde qui clôt la trajectoire. Mais on vous conseille de grimper sur votre vélo à la première éclaircie : une piste cyclable démarrant au bassin de La Villette (métro Jaurès) longe l'Ourcq sur 30 km (jusqu'à la ville de Claye-Souilly, en Seine-et-Marne). Complètement dépaysant, le trajet offre une jolie gradation de l'urbain vers le forestier. On y croise joggeurs, pêcheurs, bases aquatiques éphémères, adolescents se baignant dans l'écluse de Sevran, et même des cygnes couvant leurs petits. Le diaporama ci-dessus suit le parcours aller-retour (près de 60 km en tout, prévoyez de quoi boire et manger), et le déclin du soleil. Ouvrez grand vos cinq sens, la nature vous attend au bout du chemin. Le parcours de la piste cyclable   Retrouvez ici toutes nos promenades dans le Paris bucolique !

Promenade bucolique : la Villa Santos-Dumont

Promenade bucolique : la Villa Santos-Dumont

Planqué dans le 15e, à quelques enjambées au nord du parc Georges Brassens, la villa Santos-Dumont est probablement la plus belle impasse de l'arrondissement. Sur une centaine de mètres, cette petite voie pavée créée en 1926 se trouve complètement couverte de verdure. Ultra-privilégiée, l'allée n'est cependant pas privée, et vous pouvez la parcourir à votre guise et à toute heure. Vous jalouserez les verrières des lofts, les maisons habillées de lierre, le grand jardin que l’on aperçoit derrière un portail, l’ambiance calme et heureuse. Georges Brassens lui-même ne s'y est pas trompé, puisqu'il a habité au numéro 42, de 1968 à sa mort. Auprès de son arbre, il vivait heureux ?    

Les brasseries à Paris

Les brasseries à Paris

A l'origine, le terme de « brasserie » désigne le lieu où l'on brasse la bière. Donc soyons clairs : si un restaurant s'autoproclame ainsi sans proposer une bonne pression, mieux vaut se méfier. Au-delà de la boisson maltée, qu'est-ce qui fait une brasserie ? Avant tout, c'est l'ambiance. Une atmosphère bruyante, décontractée, un service rapide, pas de nappes blanches sur les tables de bois ou de marbre... Comme dans un bistrot. La différence entre ces deux types d'établissements, c'est la carte. Le menu d'une brasserie ne varie quasiment pas, contrairement à celui de nombreux bistrots adeptes d'une cuisine de marché, et travaillant des produits frais de saison. Selon la gamme, on trouvera dans nos bonnes vieilles brasseries de grosses salades, des croque-monsieur ou tartines Poilâne, des pièces de viande et de poisson, mais aussi des plats cuisinés comme de la blanquette de veau ou de nombreuses spécialités typiquement parisiennes. Les particularités régionales diversifient également les menus : ici une choucroute ou de l'aligot, là des moules ou un cassoulet. Si les lieux, sont souvent spectaculaires et pour les touristes "tellement typiques du vieux Paris", la qualité des plats elle, laisse de plus en plus à désirer, les grands groupes ayant racheter majorité de ses établissement légendaires et y proposant une cuisine sans âme. Décors, bonne (ou moins bonne) cuisine : notre sélection...

Gay Pride Paris 2016

Gay Pride Paris 2016

La Marche des fiertés lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT), plus connue sous son petit nom de Gay Pride, a une symbolique militante forte. Paris s'habille d'arcs-en-ciel à ses fenêtres et dans ses rues. Défilé, chars électro à gogo, BPM plein les oreilles et fêtes jusqu'au bout de la nuit dans tous les bars et clubs parisiens. Cette année encore, le défilé partira à 14h du métro Luxembourg pour terminer à 21h à République. « Multiples et indivisibles » Le mot d’ordre de 2015 était « Multiples et indivisibles ». Encore un peu de patience avant de découvrir le slogan de l'édition 2016. La Marche « défend le projet d’une société inclusive et solidaire », explique l’Inter-LGBT, association organisatrice de l’événement. « Le sexisme, le racisme ou encore la précarité sont des violences qui se conjuguent aux LGBTphobies en direction des femmes, des non-blanc-he-s, des étrangèr-e-s et des précaires. » Après des années de combat contre le VIH/sida, en faveur du pacs et récemment du mariage pour tous, le message est clair : la lutte continue. Pour l’ouverture de la PMA à toutes les femmes notamment, mais aussi pour les droits des personnes trans, qui souffrent encore d’une procédure de changement d’état civil longue et humiliante.  Parcours détaillé : A 14h. Rendez-vous place Edmond Rostand, dans le 6e arrondissement. Le parcours passera par le boulevard Saint-Michel, le boulevard Saint-Germain, le pont de Sully, Bastille, pour arriver place de la République. Tout au long du parcours,

Où manger un bon petit déjeuner à Paris ?

Où manger un bon petit déjeuner à Paris ?

Vous en avez marre du croissant et des tartines beurrées au bistrot du quartier ? Vous êtes prêt à payer 4 € pour boire un cappuccino, mais seulement pour un vrai bon café, mélangé à de la vraie bonne mousse de lait ? Alors soyez content : longtemps négligé dans la restauration française milieu de gamme, le premier repas de la journée s'offre aujourd'hui une nouvelle jeunesse avec l'arrivée en masse de coffee shops et autre comptoirs soucieux de la qualité de leur expresso. Pour enchanter vos matinées, nous avons donc sélectionné des adresses parisiennes qu'on chérit et qui proposent de très bons petits déjeuners. Muesli, porridge, granola maison, œufs brouillés ou tartines élaborées... A vous de choisir l'assiette qui vous réveillera le plus délicieusement. 

9 nouveaux bars à tester cet automne

9 nouveaux bars à tester cet automne

Nous vous parlions cet été des tendances bars et boissons de la rentrée 2015 : des bières locales, des bars à vins et des cocktails élaborés. Si les breuvages au raisin et au malt envahissent les caves et débits de la capitale, ceux confectionnés par des mixologues domineront l'automne 2015, avec l'explosion de bars à cocktails. Avec leur design raffiné très souvent doublé d'un concept fort (comme l'univers du ping-pong au Mini Pong ou l'ambiance orientaliste du Baranaan), ces tout nouveaux comptoirs parisiens affichent malheureusement des prix assez élevés. Et bien que notre portefeuille n'apprécie pas, il faut fréquemment débourser dans les 15 € pour déguster ces délicieux mélanges d'alcools. Ah, Paris la décadente ! Pour vous aider à faire le tri, nous avons réuni dans ce dossier huit de ces jeunes établissements dans le vent. Quand le soleil décline, il faut bien des petits remontants...    

Tendance de la rentrée : une marée de food trucks à Paris !

Tendance de la rentrée : une marée de food trucks à Paris !

Des dizaines de food trucks débarquent enfin avec leurs grosses roues à Paris ! Tout a commencé en janvier 2015, lorsque la maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé son intention d'ouvrir les épaisses portes de la capitale à une quarantaine de restaurants ambulants. Annonce historique dans l'histoire du camion gourmand en Ile-de-France, tant les emplacements étaient peu nombreux jusque-là intra-muros... Depuis cette promesse, un appel à projets a été lancé pour choisir les véhicules autorisés à franchir le périph et vendre leur street food sur les pavés parisiens. Sur 158 candidatures reçues, 56 « popotes roulantes » ont obtenu le précieux sésame (ou pavot, selon les goûts). Les critères qui ont permis de faire cette sélection nous promettent des repas en plein air aussi nombreux que variés : « l’originalité », « l’esthétique », « la capacité à s’insérer dans l’espace urbain » ou encore « la part accordée aux produits frais, issus de l’économie sociale et solidaire, biologiques et locaux »... Voici nos sélections d'adresses street food pour patienter durant l'été, le temps que tous ces alléchants food trucks fassent leur route jusqu'à nous (voir aussi les tendances bars de la rentrée). Carte intéractive des emplacements de food trucks à Paris Les 56 food trucks qui seront à Paris cette année : Midi à l'atelier, La cabane de Cape Cod, Mijote et sucrine, Bagel qui roule, Cony's, Beau caillou, Larry's, Wagy, Authentic falafel, Epice & love, Breizh truck, MT delights, Deli's St

Restaurants : notre sélection d'adresses et les tendances de l'automne

Restaurants : notre sélection d'adresses et les tendances de l'automne

Ambiance intimiste mais décontractée, petit nombre de tables, plats maison et recettes traditionnelles à prix abordable... Les épiceries fines qui présentent un coin cantine séduisent les urbains en manque d'ambiance et de produits du terroir. Sandwichs, plats en cocotte, tapas, toutes les formes de dégustations trouvent désormais leur place sur ces comptoirs gourmets, de plus en plus nombreux à Paris. Alors, pour se serrer les coudes - et trouver où les poser - durant l'arrière-saison, nous avons sélectionné de bonnes adresses où l'on peut à la fois se régaler et faire ses emplettes. Mais nous avons aussi réuni dans ce dossier six nouveaux restaurants plus classiques, qui méritent d'être testés avant la fin de l'année. Automne 2015, tu ne nous auras pas.

10 bières parisiennes et franciliennes à découvrir

10 bières parisiennes et franciliennes à découvrir

Malt et houblon sont de retour dans la capitale, et personne ne s’en plaindra. En moins de dix ans, Paris est passée du vide absolu (ou presque) en termes de bières artisanales à l’abondance la plus totale. C’est bien simple, chaque semaine une nouvelle recette sort de cuves franciliennes, et chaque mois une nouvelle marque se lance. Depuis 2014, la ville a même son festival des bières artisanales avec la Paris Beer Week. Plus la bière devient tendance, et plus il est difficile de suivre le rythme, même pour les passionnés assoiffés ! D’ailleurs, on vous aide à faire le tri avec cette sélection de dix bières produites dans Paris ou en banlieue, sachant que certaines recettes sont élaborées intra-muros pour être brassées en Ile-de-France. L’idée n’est bien sûr pas de faire un classement définitif (on aurait pu vous parler de nombreuses autres brasseries, comme celles de Théméricourt ou de Craig Allan à Plessis-de-Roye), mais juste de vous conseiller d’y goûter selon vos appétits, car chacune vaut la dégustation. Santé ! > Cliquer sur les flèches pour faire défiler le diaporama.

Bars et boissons : quelles tendances pour la rentrée 2015 ?

Bars et boissons : quelles tendances pour la rentrée 2015 ?

Il en est des troquets comme de la musique ou de la mode. A chaque été son tube musical, à chaque belle saison sa boisson fétiche. A chaque année son accessoire fashion, à chaque révolution de la Terre autour du soleil son concept de bar phare. Après le rosé pamplemousse en 2013 et le Spritz en 2014, de quelles bulles et quelles teintes cette rentrée 2015 sera faite ? Trois grandes tendances se dessinent depuis quelque temps et devraient donner le ton de cette nouvelle saison : les bières artisanales, les bons vins de petits producteurs et les alcools vintage. En un mot : le retour aux traditions et au local.  Chauvinisme... Conservatisme, chauvinisme ? Il est vrai que le Parisien se tourne de plus en plus vers des boissons hexagonales, comme en témoigne le retour sur le zinc des vieux alcools français, illustré par l'effervescence des comptoirs à cocktails à l'ancienne. Quoi de plus cool aujourd'hui que de commander une Suze ou une eau-de-vie de poire ? La multiplication des bars et caves à vins (où l'on se défoule d'ailleurs sur des planches de charcuterie et de fromage de chez nous ou de chez nos voisins latins) illustre également bien cette renaissance des breuvages vieille France.  Mais la tendance la plus flagrante de ces derniers mois reste le retour dans la capitale et en banlieue de nombreux brasseurs artisanaux. Un phénomène qui n'est pas pour déplaire aux amateurs de bonnes mousses que nous sommes, heureux de troquer nos tristes demis d'Amstel contre de savoureuses

Listings and reviews (6)

Les Trois Garçons

Les Trois Garçons

4 out of 5 stars

Looking for a top quality meal without the stuffed shirt ambiance? That’s exactly what you get at this relaxed bistro and wine bar in the 15th arrondissement. It’s a real neighbourhood joint, with a terrace on the charming Place du Comtat-Venaissin and a contemporary ‘grand salon’-style dining room. Here you can tuck into your avocado and crab millefeuille (€13) or Pouilles burratina (€9.50) while wearing flip-flops and leggings, if that’s what you want. And no one’s going to ask you to take off your baseball cap for the Albacore tuna with persillade (€19) or fabulous whole confit duck breast à l’orange (€21). There are also some less elaborate dishes – bagels, big salads – and a healthy wine list (from €4.50 a glass or €20 a bottle). Desserts include a Nutella and speculoos tiramisu, cheesecake or a generous café gourmand.TRANSLATION: ELLEN HARDY  

Au Bon Coin (15e)

Au Bon Coin (15e)

4 out of 5 stars

Part traditional bistro, part local brasserie, this charming 15th arrondissement address is ideally located on a sunlit corner opposite the Parc Georges Brassens. Sunlight often fills the interior, adding lustre to the dark furniture and the floor’s beautiful, old-fashioned multicoloured tiling. The menu never changes – appearing frozen in time, a bit like the restaurant itself – with a vast array of traditional French dishes like Auvergne sausages with cheese mash (€15.50), sirloin steak with Roquefort sauce (€10.50), salt cod and potato mash (€12.60) and some very decent croque-monsieurs (€10), which use bread from the famous Poilâne and come served with homemade chunky chips and salad. Everything is simple yet spot on, right down to the various house desserts like chocolate mousse, crème caramel and fruit tarts (€6). Drinks are along the same classic, trusty lines: you can get glasses of wine from €4 (Brouilly, Gaillac, Morgon, Côtes du Rhône), three draught beers at €4.20 for a half pint and an espresso for €2. Although this area is notorious for its steep prices, Au Bon Coin offers brilliant French cooking that’s also perfectly affordable.TRANSLATION: HUW OLIVER

Les Petites Sorcières

Les Petites Sorcières

3 out of 5 stars

This small, simply decorated 14th arrondissement bistro is the latest opening from French celebrity chef Ghislaine Arabian, a former judge on TV show ‘Top Chef’ and recipient of two Michelin stars at the acclaimed Pavillon Ledoyen.It comes as a surprise, then, that the starters at Les Petites Sorcières are failures. Though a joy to look at, fried squid with Basquaise sauce (tomatoes and sweet peppers) is clearly overdone, while an odd pairing of roast figs and Saint Jules lobster is poorly seasoned. Mains are a mixed bag, too, as the citrus-infused wild sea bream with stuffed aubergines is a hit, but the organic Irish salmon in a vegetable miso lacks any sort of character. At €59 per set menu, Les Petites Sorcières seems to have taken a misstep.Fortunately, the desserts are packed with all the originality and charm that we could have expected from the first. The ‘Feuille à Feuille’ is a sort of ‘new look’ millefeuille where epic slabs of dark chocolate alternate with thick layers of raspberries and whipped cream, the whole served with a striking smoked dark chocolate ice cream. Similarly successful is Arabian’s spin on the British classic Eton Mess – a joyful mélange of strawberries and meringue, served here with a scoop of vanilla ice cream. If only the full menu had been so good.TRANSLATION: HUW OLIVER

Baguett's Café

Baguett's Café

4 out of 5 stars

With its artfully ‘distressed’ walls, blackboards and wooden counters, ‘Baguett’s’ has the cosy, homely feel of a rural family kitchen. It can be tricky to navigate the swarms of chic new cafés in central Paris, but this no-frills address near the Comédie-Française is a safe bet for drinks and breakfast.There’s a good value breakfast menu at €5.50, which gets you unlimited bread (either baguette or nut and raisin loaf), plus as much jam, Nutella, butter and honey as you like. Another – the ‘Total Baguett’s’ (€12) – is much the same but with an added hot drink and a small glass of freshly squeezed orange juice. Alternatively, a warming bowl of porridge with banana or apple (€5.50) or one of their lush-looking homemade pastries.TRANSLATION: HUW OLIVER

La Cave Signature

La Cave Signature

3 out of 5 stars

This wine bar-cum-delicatessen in the 15th arrondissement has a warm and intimate feel about it, with only a handful of tables and charming furniture fashioned out of old wine barrels. Run by the same team as the identically named bistro opposite, La Cave Signature boasts a small terrace overlooking the small Place du Général-Monclar and is best suited to cosy dates rather than large get-togethers.Glasses are helpfully arranged into three price bands: ‘small pleasures’ (reds, whites and rosés from €4), ‘good moments’ (around €6) and ‘special occasions’ (Champagne, €10). In the middle band, for instance, there’s a particularly flavourful Minervois and a thoroughly pleasant Saumur-Champigny. Spirits are also available, and so too are various draft beers and artisanal bottles like the Levalloise lager and the Citra Galactique pale ale. For non-drinkers, there’s a decent range of fruit juices and various flavours of Club-Mate. Team your drinks with an excellent plate of mature cheeses or some exquisite ham (€12-€20), but avoid the rather banal sausage and chorizo.TRANSLATION: HUW OLIVER.

Café Oberkampf

Café Oberkampf

4 out of 5 stars

Set on a charming side-street off the eponymous boulevard, this minimalist coffee shop boasts simply a counter with fancy coffee machine, a workbench laden with food, four tables and a banquette. A bay window and wooden furniture complete the light, bright, companionable feel.Order at the bar (or if it’s quiet, the friendly staff can hear you from where you’re sitting). Coffee comes from Coutume, and a cappuccino (€4) comes with a heart drawn in its mousse. Classic or Bircher muesli is on offer at breakfast for a healthy start (€5.50), plus tartines with jam (€3.50) or perhaps avocado and feta (€8.50). At lunch, there’s a regularly updated menu of toasted sandwiches (€8) and salads (€6.50), all made with fresh ingredients, plenty of fresh herbs and zinging sauces. Finish up with an own made cookie or slice of cake – a shade pricy at €4, but we’ll be back next time payday rolls around.TRANSLATION: ELLEN HARDY