Monde icon-chevron-right Montréal icon-chevron-right Quand Montréal rouvrira-t-elle ? Voici ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire
Montreal skyline
Photograph: Shutterstock

Quand Montréal rouvrira-t-elle ? Voici ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire

Quand Montréal rouvrira-t-elle : Voici qu'est-ce que vous pouvez — et ne pouvez pas — faire actuellement à Montréal.

Par Tommy Dion et JP Karwacki
Advertising

Alors que le plan de déconfinement du gouvernement du Québec se déploie lentement, c’est depuis mai que les restrictions ont commencé à être levées pour certains secteurs, à Montréal. Mais, détrompez-vous : nous avons encore un long chemin à parcourir avant que les choses redeviennent à la normale. Alors, quand Montréal rouvrira-t-elle ?

À quel stade de déconfinement Montréal se trouve ? Sachant que les nouvelles médiatiques affluent constamment, et ce, tous les jours, considérez cet article comme un outil rassemblant toutes les nouvelles informations concernant le déconfinement de la grande région de Montréal.

Voici qu'est-ce que vous pouvez — et ne pouvez pas — faire actuellement à Montréal

Quand Montréal rouvrira-t-elle ?

En un mot ? Progressivement. Le 25 mai, après plusieurs semaines d’ouvertures intermittentes de différents secteurs — à commencer par les écoles (qui ont été annulées) et la construction à la fin avril —, le gouvernement du Québec a depuis, rendu public un plan de déconfinement de la province, qui comprend également mesures de sécurité au travail pour chaque secteur d’activité.

Les secteurs sont détaillés en trois catégories : ouvert, en attente d’ouverture (donc annoncé) et en attente de l’annonce. Tous les secteurs dans les catégories « ouvert » ou « annoncé » pour la grande région de Montréal sont détaillés ci-dessous. 

Quant à ceux qui sont en suspens, nous sommes tous en attente des annonces de réouverture par les responsables de la santé du gouvernement. À l’heure actuelle, les secteurs suivants n’ont pas reçu le feu vert : centres commerciaux, centres d’entraînement, lieux de culte, bars, gymnases, lieux artistiques et culturels, activités et cours de formation, sports professionnels, hébergement et activités touristiques, ainsi que les croisières.

À quelle phase de réouverture Montréal se trouve-t-elle ?

Selon le plan de déconfinement graduel du gouvernement du Québec, la province se situe entre la phase 5 et la phase 6.

La phase 5 permet l’ouverture des soins de santé professionnels et thérapeutiques dans toute la province à compter du 1er juin, ainsi que les centres commerciaux à l’extérieur de la grande région de Montréal et de Joliette.

Quant à la phase 6, elle comprend actuellement les sports de plein air depuis le 8 juin. Les restaurants, quant à eux, pourront rouvrir à compter du 22 juin, tout comme les rassemblements intérieurs de moins de 10 personnes, ainsi que les camps de jour.

Advertising
Parc Jarry
Photograph: Daphné Caron

Suis-je autorisé à sortir de ma maison ?

Oui, mais à certaines conditions. Outre de subvenir aux besoins essentiels comme l’épicerie et les nécessités pharmaceutiques, il est maintenant possible de sortir faire de l’exercice, ainsi que de se rassembler — selon les conditions mentionnées ci-dessous —, dans les espaces communs et parcs de Montréal.

Si vous souhaitez vous réunir, la province a déclaré qu’elle autorise les rassemblements d’un maximum de 10 personnes provenant d’un maximum de trois (3) ménages. Les personnes ne faisant pas partie du même ménage doivent garder une distance d’au moins 2 mètres entre elles et l’utilisation de masques faciaux est encouragée.

Depuis le 21 mai, il est possible de pratiquer quelques sports en plein air. Les baignades libres en piscine publique seront également permises, selon certaines règles.

Cette distance de 2 mètres s’applique aux files d’attente à l’extérieur des magasins, au travail, aux transports en commun et aux rassemblements à domicile. Cela dit, vous ne pouvez pas passer une soirée complète chez des amis à l’intérieur — vous devrez être à l’extérieur.

Puis-je rendre visite à ma famille et mes amis ?

Si vous êtes moins de 10 personnes, provenant d’un maximum de trois ménages et que vous vous réunissez à l’extérieur, oui.

Si vous voulez vous retrouver à l’intérieur ? Il faudra attendre au 15 juin pour la majeure partie du Québec et le 22 juin pour la grande région de Montréal, la MRC de Joliette et de L’Épiphanie. Quant aux règles à suivre, ce seront les mêmes que les rassemblements à l’extérieur.

Pendant ce temps, le gouvernement du Québec met toujours l’accent sur la distanciation sociale. Des applications telles que Zoom, Google Hangouts et Skype sont présentement les moyens les plus ludiques de rester en contact avec vos proches. 

Peu importe vos intentions et vos actions, il est important de se rappeler qu’il n’est pas encore autorisé à se rassembler à l’intérieur pour le moment, mais à l’extérieur, oui.

Advertising

Que se passe-t-il si j’enfreins les règles ?

Si vous êtes surpris à enfreindre les directives du gouvernement provincial par la police, vous pouvez être condamné à une amende pouvant atteindre 1 546 $.

La police a été autorisée à utiliser son propre jugement pour émettre des contraventions de 1 000 $, mais lorsque vous prenez en compte les frais supplémentaires liés à ces billets, le montant peut aller aussi haut que le montant ci-dessus. Les mineurs, cependant, ne peuvent pas être condamnés à une amende de plus de 500 $.

Time Out Montréal a reçu des rapports anecdotiques selon lesquels le SPVM patrouillait les aires de rassemblement en plein air pour s’assurer que les gens suivaient bel et bien les directives du gouvernement : gardez vos distances !

À ce jour, la police n’a pas encore eu l’autorisation du gouvernement de cesser leurs activités de patrouillage : ils sont toujours en droit d’émettre des contraventions.

Frank & Oak
Photograph: Frank & Oak / frankandoak.com

Comment puis-je me protéger contre COVID-19 ?

Voici les quatre moyens de base pour vous protéger :

  1. Pratiquez la distanciation sociale en restant à 2 mètres l’un de l’autre. Aucune poignée de main, aucune accolade.
  1. Lavez-vous les mains aussi souvent que possible avec de l’eau tiède et du savon, ou désinfectez-les avec un gel, une mousse ou un désinfectant à base d’alcool à 60% -70%.
  1. Lorsque vous entrez à l’intérieur d’un espace restreint (transport en commun, commerces, boutiques, épiceries), portez un masque. Ceci est une question de respect afin de protéger les autres si vous êtes contagieux, et/ou si vous êtes asymptomatique. Si vous n’avez pas encore de masque, consultez notre guide pour savoir où acheter des masques faciaux à Montréal auprès d’artisans locaux.
  1. Si vous revenez d’un voyage à l’étranger, pratiquez la quarantaine en restant à la maison pendant 14 jours.

Le guide complet du gouvernement reste à votre disposition pour répondre à vos questions concernant les personnes à risque, les symptômes, comment prendre soin des enfants, des personnes âgées, des personnes handicapées, et plus.

Advertising

Où puis-je me faire tester à Montréal ?

Vous pouvez trouver des cliniques qui offrent des tests avec et sans rendez-vous, ainsi que des unités de test mobiles qui offrent des rendez-vous, via Santé Montréal. Selon eux, notez que vous ne pouvez être testé que si les conditions suivantes s’appliquent :

  • Vous présentez des symptômes de grippe, de gastro-entérite ou de COVID-19 (fièvre, toux, difficulté à respirer) ;
  • Vous ne présentez aucun symptôme, mais vous avez été en contact étroit avec une personne qui a reçu un résultat positif au test COVID-19.

Pour les cliniques mobiles, elles sont installées à l’intérieur d’autobus de la STM et se déplacent partout à travers la ville. Le dépistage dans les cliniques mobiles est prioritaire pour les habitants du quartier dans lequel l’autobus est stationné. Chaque clinique mobile peut effectuer un maximum de 200 tests par jour.

Metro
Photograph: William Daigneault / Unsplash

Comment voyager en toute sécurité à Montréal ?

En supposant que vous n’avez pas votre propre voiture, il existe plusieurs façons de se déplacer en toute sécurité à Montréal. 

Métro : L’utilisation du métro de la ville est considérée comme un service essentiel depuis le début de l’épidémie à Montréal. Les horaires n’ont pas changé, mais le port de masques faciaux est fortement encouragé. Les terminaux de billets peuvent être utilisés, à condition de ne pas payer en argent comptant. Plusieurs distributeurs de désinfectant à mains sont disposés dans chaque station, et n’oubliez surtout pas de respecter en tout temps la distance sociale. 

Autobus : Comme le métro, le service des autobus est un service essentiel. L’entrée à bord se fait dorénavant par les portes arrière, sauf pour les utilisateurs avec une mobilité réduite. Aucun scannage de carte n’est requis, par contre, il est possible qu’on vous demande une preuve que votre billet est valide. Essayez le plus possible de planifier vos déplacements avec l’application de la ville, au cas où il y aurait un retard (contrairement à la pandémie, certaines choses ne changent pas dans la ville). Finalement, la ville déploiera des cabines d’isolement pour les conducteurs et une application qui vous permettra de suivre le niveau d’achalandage à l’intérieur des autobus.

Vélo & Bixi : La Ville de Montréal encourage généralement l’utilisation de vélos, et pour le prouver, elle a annoncé son intention d’élargir les itinéraires piétonniers et cyclables de 327 km cet été. Si vous n’avez pas de vélo, Bixi est également de retour avec de nouvelles mesures de désinfection, et ils offrent des abonnements gratuits de 30 jours aux agents de santé publics.

Covoiturage : Uber et Eva sont toujours en opération autour de Montréal. Si vous êtes dans l’obligation d’utiliser ces services, assurez-vous d’avoir un masque et n’êtes pas plus de deux personnes. Il est également recommandé de faire votre transport avec les fenêtres baissées.

Advertising
Balsam Inn
Photograph: Alison Slattery

Quand les restaurants rouvriront-ils à Montréal ?

Le 8 juin, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, ainsi que le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet ont annoncé le plan de réouverture des restaurants dans la province de Québec.

Dès le 15 juin, les restaurants pourront rouvrir, sauf ceux de la région de Montréal, la MRC Joliette et L’Épiphanie, dont la réouverture pourra se faire à partir du 22 juin. Bien certainement, les restaurants devront rouvrir en respectant une charte bien stricte, élaborée conjointement avec les professionnels de l’industrie (restaurateurs) et la santé publique.

Pour l’instant, il est toujours possible de profiter de la livraison et des plats à emporter que plusieurs restaurants proposent.

Turbo Haüs Montreal
Photograph: Susan Moss

Quand les bars rouvriront-ils à Montréal ?

Lorsque le gouvernement provincial a publié son plan d’ouverture de différents secteurs par phases, les bars ont été placés sous la bannière « à déterminer pour les phases suivantes ». Pendant que les bars sont dans le néant, il est toujours possible d’acheter de l’alcool dans les restaurants en règle, ou encore à la SAQ ou votre dépanneur local.

Advertising
Magasinage / Shopping à Montréal
Photograph: © Tourisme Québec / André Rider

Quand les magasins rouvriront-ils à Montréal ?

Depuis le 25 mai, vous pouvez faire du shopping à Montréal si le commerce a pignon sur rue. Cela signifie que de nombreux petits et grands magasins peuvent ouvrir, contrairement aux centres commerciaux de la grande région de Montréal et de Joliette. Les boutiques qui ont choisi d’ouvrir peuvent avoir leurs propres règlements, en plus des directives du gouvernement. Les masques faciaux sont d’ailleurs encouragés et s’ils sont jetables, ils doivent être éliminés correctement.

Hairdresser
Photograph: Ewien van Bergeijk - Kwant / Unsplash

Quand les salons de coiffure et les barbiers de Montréal rouvriront-ils ?

Lors de la conférence de presse du 29 mai, le premier ministre François Legault a annoncé que les salons de coiffure, les esthéticiennes, les salons de tatouages ​​et piercings rouvriront à Montréal dès le 15 juin. Actuellement, les recommandations comprennent des mesures telles que la limitation du nombre de clients à l’intérieur d’un centre, l’utilisation d’un masque, d’une visière, de gants, ainsi que des plexiglas, si possible. Les clients devront également attendre à l’extérieur en attendant son rendez-vous. Les entreprises de manucure et de pédicure exigent l’achat de trousses à ongles jetables. Cela dit, le coût de ces services est sensible à être augmenté, afin de coïncider avec le coût des équipements de protection.

Advertising
Monster Gym
Photograph: Monster Gym / @monstergymmtl

Quand les gymnases rouvriront-ils à Montréal et à quoi ressemblera l’entraînement ?

Parce que les gymnases sont de grands espaces où les gens peuvent se rassembler et transpirer, ils ont été poussés dans la section « à déterminer » du plan de déconfinement du gouvernement. Pour l’instant, même si nous ne pouvons pas prédire une date d’ouverture des gymnases et centres d’entraînement à Montréal, de nombreux centres offrent des cours en ligne gratuitement, et/ou ont mis leur équipement à la location. Lorsque les gymnases pourront rouvrir, nous pouvons nous attendre à beaucoup de désinfection supplémentaire, aucun cours de groupe ni d’accès aux vestiaires et plusieurs autres mesures de ce genre (cela reste une supposition, jusqu’à ce que le gouvernement émette les consignes).

Quand puis-je retourner dans mon lieu de culte ?

Les lieux de culte figurent actuellement dans la section « à déterminer » du plan de déconfinement du gouvernement. Contactez votre lieu de culte local pour savoir si des services ou des sermons sont proposés en ligne via des applications comme Skype, WhatsApp, Google Hangouts ou Facebook Messenger.

Advertising

Quand les écoles rouvriront-elles ?

Le 14 mai, 11 jours avant le plan initial de réouverture des écoles du Québec, le premier ministre François Legault a annoncé que les écoles de la grande région de Montréal — l’ensemble de ses 82 municipalités — resteront fermées jusqu’en septembre.

Depuis le 1er juin, les garderies de la région de Montréal ont rouvert à une capacité réduite et en maintenant une distance physique entre les enfants et les éducateurs (dans la mesure du possible). 

Quant aux enseignements supérieurs dans les écoles secondaires, les collèges et les universités, ils ne rouvriront pas avant la fin août, mais ces enseignants ont depuis été encouragés (ou informés) à enseigner à distance. Par exemple, l’Université McGill a annoncé que « les cours de l’automne 2020 seront offerts principalement à distance ».

Parc du Mont-Tremblant
Photograph: Steve Deschênes

Puis-je faire une excursion d’une journée au départ de Montréal ?

Le gouvernement a commencé, graduellement, à ouvrir différentes régions. Pendant ce temps, le gouvernement du Québec a demandé que nous évitions autant que possible de voyager d’une région ou d’une ville à l’autre.

L’ouverture progressive des parcs nationaux du Québec a débuté le 20 mai ; les visiteurs peuvent maintenant profiter des sentiers pédestres et cyclables des parcs, ainsi que des lacs pour la pêche. Cependant, les bâtiments qui gèrent des services comme les toilettes et la vente de laissez-passer d’accès ne sont pas encore accessibles. 

À compter du 1er juin, les terrains de camping du Québec pourront rouvrir, suite au feu vert donné par la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) pour l’ouverture de campings, chalets, unités de prêt-à-camper, yourtes et camps rustiques à l’extérieur du Grand Montréal et Joliette. Cela signifie que le camping au parc national d’Oka, les îles Boucherville et le Mont-Saint-Hilaire sont toujours inaccessibles, jusqu’à nouvel ordre. 

Si vous songez à vous rendre dans le Nord-du-Québec ou les régions et territoires du Nunavik et de la Baie James, attendez-vous à des points de contrôle, car seuls les voyages essentiels sont actuellement autorisés pour des raisons humanitaires ou professionnelles. La sécurité est en pouvoir de vous demander de fournir des documents tels qu’une preuve de résidence, un permis de conduire ou un document fourni par un employeur.

Les voyageurs qui doivent emprunter la route et le traversier pour se rendre aux Îles-de-la-Madeleine, au Nouveau-Brunswick et en revenir doivent maintenant remplir un formulaire.

La frontière canado-américaine est actuellement fermée pour les voyages non essentiels, mais depuis le 9 juin, le gouvernement canadien autorise maintenant les membres de la famille des citoyens canadiens et les résidents permanents vivant au Canada à recevoir des membres de la famille.

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising