Recevez Time Out dans votre boite mail

Clark Café
Photograph: Clark Café

40 meilleurs restos où manger pas cher à Montréal : 10 $ ou moins

Les prix bas ne sont pas synonymes de qualité inférieure avec ces restaurants bon marché de Montréal.

JP Karwacki
Écrit par
JP Karwacki
Contributeur
Sebastien Helary
Publicité

MISE À JOUR, 13 juillet 2021 : Pour que vous puissiez profiter de la réouverture de la ville, il est plus important que jamais d'en avoir pour votre argent avec les meilleurs restaurants bon marché de Montréal. Certains de nos choix précédents ont dû quitter la liste, car certains classiques ont augmenté leurs prix au-delà de nos critères de prix. Ne vous inquiétez pas, nous avons fait des recherches - sans tenir compte de la taille - pour vous proposer encore plus d'endroits où manger pour 10 $ et moins avant taxes.

Les Montréalais entretiennent une histoire d'amour avec le faible coût de la vie et la qualité de vie élevée de leur ville, et les meilleurs restaurants pas chers de Montréal en sont l'un des meilleurs arguments. Il est merveilleux d'aller dans n'importe quelle partie de l'île et de trouver de la nourriture qui est à la fois satisfaisante et frugale, des restaurants italiens aux restaurants chinois en passant par certaines des meilleures poutines et bagels de Montréal. Nous ne pouvons pas promettre que certains d'entre eux ne sont pas populaires, alors profitez des files d'attente dans ces repaires d'étudiants populaires et ces légendes locales, mais il y a quelques joyaux cachés que nous avons décidé de partager.

Mangez pour moins cher à Time Out Market Montréal

  • Restaurants

Manger de la qualité ne signifie pas qu'il faille payer cher. Si vous cherchez des plats bon marché qui ne lésinent pas sur la qualité, il vous faut les meilleurs chefs de la ville. Au centre-ville, dans le Centre Eaton, le Time Out Market Montréal propose des commandes de karaage de Marusan, tout le menu de Casa Kaizen avec des tacos végétaliens, des flautas et plus encore, des rouleaux impériaux et de printemps de Le Red Tiger, des accras de malangra et des plantains de Paul Toussaint, ainsi que des salades César et des boulettes de viande de veau de Il Miglio-et chacun de ces plats mentionnés est à moins de 10 $ !

Où manger pas cher à Montréal

Il y a une multitude de restaurants indiens qui servent des thalis, de grandes assiettes de nourriture qu’on pourrait déguster à n’importe quelle heure du jour. Cela dit, peu se comparent à Pushap au niveau du prix : ici, on mange un choix de cari de pois chiches ou de lentilles, du riz, une salade et du pain naan, soit cuit ou frit, avec deux caris additionnels pour une chanson. Si le thali n’est pas votre tasse de thé, pas de soucis : tout ce qu’on sert ici déborde d’épices, est délicieux, et coûte pas cher.

Petite boutique spécialisée dans les croquetas espagnoles du Plateau-Mile End, La Croqueteria propose des croquettes à l'unité à 2,45 $ (à emporter, 2,95 $+taxes pour la livraison avec applications), mais le chef double le concept en proposant plus de trois douzaines de variétés (y compris les options sucrées) au même prix, ce qui permet de les mélanger délicieusement. Qu'il s'agisse de viande fumée, de tomate-basilic, de boudin ou de crevettes à l'ail, ce sont toutes des bouchées croustillantes et délicieuses qui tiennent dans l'estomac malgré leur petite taille. Bonus : vous mangerez dans la toute première croqueterie du Canada !

Publicité

On n’y sert qu’une option, et c’est tout ce dont vous aurez besoin : de moelleux gnocchis garnis d’une sauce rouge maison, servis dans des boîtes de mets chinois, avec une cuillérée de pecorino romano pour un dollar de plus et une pincée de flocons de chili pour une touche plus épicée. Le résultat est un repas sorti tout droit des livres de recettes de nonna qui s’assure que vous ayez assez mangé et vous serre fort dans ses bras.

Sandwiches pita chez Falafel St-Jacques : 6.89 $
Photograph: Courtesy Yelp/Steff D.

4. Sandwiches pita chez Falafel St-Jacques : 6.89 $

Le menu méditerranéen de Ronen Baruch et de Saleh Seh est la fondation sur laquelle est établie cette institution locale qui mérite le détour aux limites de Lachine. Ici, tout est servi dans un pain pita chaud et moelleux farci à ras bord, qu’on choisisse leur falafel aux pois chiches croustillant ou leurs shawarmas et leurs shish taouks sans viande, où ils remplacent le poulet par des champignons shiitake. Un chez-soi loin de chez soi.

Publicité
Spécial Wilensky chez Wilensky’s Light Lunch : 4.74 $
Photograph: Alison Slattery

5. Spécial Wilensky chez Wilensky’s Light Lunch : 4.74 $

La famille Wilensky, qui est derrière ce déli iconique, a tellement confiance en sa recette de sandwich vieille de 86 ans qu’elle vous chargera en extra si vous la commandez sans moutarde. Que la mastication commence : montez en selle au comptoir pour le spécial, un sandwich tout bœuf, au salami et au baloney servi dans un pain kaiser grillé garni de moutarde. Si simple et efficace que c’en est scientifique.

L'un des lieux préférés des connaisseurs de Pointe-Saint-Charles, le propriétaire Frank Servedio a transformé la célèbre Boulangerie Clarke de ses grands-parents en cette petite sandwicherie de la rue Centre en 2018. Chapeau bas à ceux qui servent des produits de qualité supérieure à un prix raisonnable tout en restant profondément ancrés dans la tradition italienne : L'endroit où se trouve Servedio prépare un panino de qualité, servi sur du pain cuit sur place, avec un choix de salumi traditionnels, de légumes grillés, de thon, de viande fumée de Montréal et autres, mais le véritable clou du spectacle est le sandwich à l'escalope de poulet panée qui a tout bon.

Publicité

C'est à Otto Yakitori que l'on doit d'avoir initié à lui seul la ville de Montréal aux yakitori japonais, des brochettes individuelles qui présentent différentes parties du poulet, et nous parlons bien de toutes les parties du poulet - de la peau au cœur en passant par les huîtres. Normalement, vous vous rendriez dans ce restaurant pour commander des tonnes de ces bâtonnets, mais si vous voulez que cela reste bon marché, vous pouvez le faire : Passez-y pour quelques bâtonnets - nous recommandons la cuisse et l'onion vert brossé dans un soja foncé - et vous serez tranquille pour l'après-midi.

Tony Campanelli vend des pizzas de style new-yorkais à la tranche à St-Henri depuis 2015 chez Adamo, un pilier du quartier qui sert des pointes surdimensionnées à la croûte fine pour le plus grand plaisir du voisinage. La boutique a une politique sans conneries : pas de livraison, aucune de ces applications embêtantes, et ferme tous les dimanches pour un jour de repos bien mérité. C'est assez facile : 4,50 $ vous donnent droit à une bonne tranche de 'za. Ajoutez un peu de flocons de chili et un filet d'huile épicée et prenez un Brio glacé dans le réfrigérateur pendant que vous y êtes.

Publicité

La perle rare cachée au fond de l’océan de toutes les foires alimentaires à jamais avoir existé, ce comptoir japonais, situé au sous-sol de la Tour Scotia, au centre-ville, est facile à manquer (mais ce serait bien dommage). Joignez ses longues files durant la période du dîner, tenue du lundi au vendredi uniquement et commandez l’un de leurs bols donburi, faits sur commande, ou un cari japonais. Dépensez votre monnaie sur une soupe miso, une boîte bento ou des croquettes, qui sont toutes des options à petit prix. De 3,91 $ (petit) à 7,83 $ (grand).

Fabriqués à partir de bœuf canadien 100% AAA, jamais congelé, avec les garnitures de votre choix, la sauce Uniburger top secrète et servis sur un authentique petit pain Martin's, ces mauvais garçons ont un punch d'enfer. Une version Impossible Foods est également disponible pour les végétariens (mais les pains contiennent des produits laitiers, pour les végétaliens) et le menu simple est complété par des frites, des poutines et des milkshakes. Des franchises ont vu le jour dans toute la ville, mais si vous vous sentez particulièrement paresseux, la livraison via votre application préférée est également une option. 

Publicité

Trip de Bouffe is one of the most vibrant oases of freshness and inexpensive indulgence in the Plateau. Opened in 2012 by a Lebanese family, this hybrid of Middle Eastern delicatessen, caterer and takeout counter offers a wide variety of treats of which TLC is still the main ingredient. Think of the finest kaftas and kebbe, moussaka, tabbouleh with avocado, a Lebanese version of Greek salad with halloumi, fattoush salad, homemade pitas, baba ganoush and hummus galore. The main (and inexpensive) draw of the menu is a dozen different types of manakish, all for $ 5.95 or less; make sure you pay the extra $ 2 to get a wrap with garlic sauce toppings like fresh mint, green olives,

Lloyd Tull, fondateur de Lloydie's, a toujours rêvé de faire découvrir la cuisine caribéenne aux Montréalais. En 1987, il a donc mis sur pied un petit service de traiteur qui s'est transformé en une véritable usine de production, produisant principalement de savoureuses galettes jamaïcaines. Aujourd'hui, Lloydie's compte trois emplacements dans la ville, où l'on trouve certains des meilleurs plats caribéens de l'île, mais on ne peut jamais se tromper avec une galette chaude, feuilletée, parfaitement assaisonnée et un tantinet épicée, au choix : bœuf, poulet ou légumes.

Publicité
Burgers doubles chez Picks Burger : 9.49 $
Photograph: Courtesy Picks Burger

13. Burgers doubles chez Picks Burger : 9.49 $

Les endroits où l'on peut construire son propre burger n'ont jamais été aussi délicieux et bon marché, et il ne s'agit là que du prix d'un double burger. Ce qui fait de ces hamburgers un cran au-dessus - voire deux ou trois - du fast-food moyen, ce sont les galettes. Fabriquées à partir d'une recette exceptionnelle de bœuf mariné, elles sont prises en sandwich entre des petits pains glacés à l'extérieur et croustillants à l'intérieur (ils ne nous diront pas d'où ils les tirent) et cela donne un ensemble irremplaçable. Le fromage ne vous coûtera que 65 cents de plus, mais les sauces de base, la tomate, la laitue, les cornichons, les oignons et la salade sont offerts par la maison.

La livre de char siu à l'Epicerie A. Lam Kee : 9.95 $
Photograph: @helaryous / Instagram

14. La livre de char siu à l'Epicerie A. Lam Kee : 9.95 $

Si vous êtes à Chinatown et que vous avez un budget limité, l'Epicerie A. Lam Kee est l'endroit idéal pour déguster un barbecue chinois de qualité, sans fioritures et à emporter. Le porc Char Siu, sucré, savoureux et gras, est notre préféré - vous pouvez aussi opter pour le canard si vous préférez - mais ce qui différencie vraiment Lam Kee de la concurrence, ce sont ses autres viandes, moins courantes, qui vont des côtes à la pelle au rôti de porc croustillant. Secret de fabrication : les ailes de poulet glacées sont également époustouflantes. 

Publicité

C'est un lieu de salut pour les sandwichs bon marché du centre-ville pour les étudiants à la recherche d'un carburant pour étudier, et cela vaut aussi pour ceux qui sont sortis toute la nuit et qui cherchent un en-cas après avoir descendu des tournées de bière à proximité sur Crescent. Joe's reste cohérent et propose 18 sortes de paninis à emporter pour toutes les préférences, du Philly Cheese Steak au BLT en passant par les options au thon. Le meilleur de tous, c'est qu'ils sont toujours bon marché, et vous pourriez facilement remplacer (sans jeu de mots) votre facture d'épicerie par trois repas carrés par jour ici pendant une semaine et économiser de l'argent.

Sandwichs, hamburgers, salades et petits-déjeuners sont à l'honneur dans cette épicerie transformée en restaurant. Parmi les choix proposés à des prix bohèmes, on trouve le halloumi grillé et le sando pour le petit-déjeuner ; quant au porc tiré végétarien avec sauce BBQ, cornichons et mayo au chipotle, il est servi dans un petit pain portugais coupé en deux et garni d'une salade de chou colorée et de piments forts. Il existe également une version végétarienne qui peut être rendue végétalienne. Si ce n'est pas le cas, prenez l'un de leurs autres sandwichs pour un ou deux dollars de plus que 10$, mais cela en vaut toujours la peine.

Publicité

Présente dans plusieurs endroits de l'île, Sue prépare des sandwichs bahn mi qui font tomber les habituels sandwichs que vous connaissez déjà. Tous les sandwichs valent la peine d'être essayés - le poulet au gingembre ou au curry et le tofu à la citronnelle ont déjà reçu des éloges - mais le classique char siu aux cinq épices chinoises, garni de concombre, de daikon, de carotte et de coriandre, est riche, rassasiant et vaut le déplacement. Il y a juste quelque chose dans leur pain - une grande et moelleuse version de la baguette typique - qui le rend vraiment unique.

Vous savez ce qu'on dit : Le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée : Un œuf au plat parfaitement cuit avec du fromage américain fondant, de la laitue Boston, des tomates, de la mayonnaise et de la moutarde maison, du jambon fumé savoureux et des cornichons appropriés sur un petit pain brioché chaud et moelleux. Si vous cherchez une raison impérieuse de sortir du lit le matin, vous venez d'être servi. Le restaurant propose également l'un des cafés les plus forts de la ville.

Publicité

Chez Nilufar, le seul concours de popularité qu’on y trouve est entre les pitas aux falafels qu’on y sert est la femme derrière le comptoir. Nilufar Al-Shourbaji, la propriétaire d’après qui, vous l’aurez deviné, le restaurant est nommé, est une icône du village Shaughnessy pour sa présence bienveillante et sa nourriture du Moyen-Orient qui est à la fois végétalienne, halal, et abordable. Pour une version goûteuse d’un classique québécois, commandez la « falafeltine » qui consiste de frites couvertes de falafels, de sauce piquante et de la populaire sauce au tahini maison.

Après avoir fait ses débuts dans un local à peine plus grand qu’une garde-robe, avec pour fournitures pas grand-chose de plus que quelques grils George Foreman, Tacos Frida a pris de l’expansion pour devenir une institution familiale oaxacaquénienne proclamant que non seulement les tacos étaient en demande, mais qu’ils pouvaient être irrésistibles. On se porte garants de n’importe laquelle des neuf variétés de tacos servies chez Tacos Frida, et sérieusement, vous devriez simplement en commander un de chaque et vous délecter.

Publicité

De son emplacement d'origine dans le Faubourg à son emplacement actuel plus loin dans le centre-ville, Bangkok a gardé ses menus épicés et bon marché constants (moins quelques hausses ici et là), et cela en fait déjà un gagnant dans nos livres. Le plus important, cependant, est qu'ils font de la nourriture thaïlandaise excessivement bon marché dans la ville, et ils le font bien. Le plus grand gagnant est leur pad thaï aux légumes, qui constitue une montagne de nourriture qui est, hélas, bonne pour vous. Il suffit d'un seul voyage pour accrocher un aspirant plongeur.

Ce magasin de shawarma, qui a gagné ses lettres de noblesse en vendant de très bons shawarmas tous les jours et (tard) le soir, fabrique certains des meilleurs wraps au poulet et au bœuf de la ville, malgré l'augmentation massive du nombre d'établissements sur l'île et en dehors. Par-dessus tout, c'est le jampacked Creation que vous devez commander, un sandwich tout-en-un qui comprend du bœuf avec des sauces au tahini et à l'ail, tous les légumes qu'ils peuvent fournir et une cuillerée de pommes de terre à l'ail, le tout enveloppé dans une pita et cuit au four.

Publicité

Comme le nom l’indique, ce comptoir indien met l’accent sur les thalis, mais un examen plus approfondi de leur menu révèle quelque chose d’autre qui vaut la peine : des kebabs de viande épicée — ou de poulet, ou de tranches de paneer — couverts de raita et enveloppés dans un pain naan. C’est une option qui ressemble à un burrito et, en toute honnêteté, on ne comprend pas pourquoi c’est pas disponible à plus d’endroits.

Une institution de NDG qui existe depuis plus de 35 ans, les voisins l'adorent et les habitants lointains tombent amoureux d'une seule bouchée. Vous pouvez y trouver des sous-marins encore moins chers que le prix indiqué ci-dessus, mais nous aimons nous lancer dans le suprême de 6 pouces, un mélange de saucisse, steak, poivron, tomate, laitue, oignon, champignon, fromage et sauce piquante. Il s'agit d'une étude sur le style classique des sous-marins québécois où ils aiment déposer la garniture fraîche sur le dessus, ce qui fait de l'ensemble du plat un défi à relever. Si ce n'est pas un signe qu'il s'agit d'un repas copieux, nous ne savons pas ce que c'est.

Publicité

Les habitants savent depuis des décennies que si vous voulez profiter de ce que les Caraïbes ont de mieux à offrir dans cette ville, vous venez ici pour les rotis, remplis à ras bord de curry aromatique et de viandes mijotées. Parmi les options les moins chères, on trouve celle au curry de pois chiches, remplie à ras bord jusqu'à ce qu'elle éclate pratiquement. Un seul est plus que suffisant pour vous satisfaire, et si vous aimez les plats épicés, c'est l'endroit idéal pour vous : Ils mettront autant d'épices que vous le souhaitez.

Vous trouverez ici des baguettes fraîches d'un pied de long garnies de pâté de foie de porc ou de poulet grillé, d'une mayonnaise maison, de coriandre et de daikon et carotte marinés, et ne laissez personne vous dire qu'il connaît un meilleur endroit. Cette épicerie et sandwicherie vietnamienne située à Villeray est le chef de file en ville, et si cela ne suffit pas, rappelez-vous que des gens de l'extérieur de la ville - jusqu'au Vermont et au Nunavut, dit-on - commandent et se font livrer par boîte. Heureusement pour vous, vous y avez facilement accès, ici même, au 514.

Publicité

L'une des meilleures pâtisseries françaises de Montréal, le gâteau breton traditionnel de Nicholas Henri est une pile de bouchées béates encapsulées dans une couche après l'autre de beurre et de pâte, enrobée de tous côtés de sucre caramélisé. Une seule bouchée donne immédiatement aux nouveaux arrivants et aux Montréalais de retour l'idée d'acheter une tarte entière de ce gâteau. "Vive la France" ? Plutôt "Vive la Bretagne, Vive les Bretons" ! (Conseil de pro : leurs croissants sont aussi un concurrent sérieux en termes de prix et de qualité ; vous pouvez en prendre un et garder l'étiquette de prix sous les 10 $).

Les personnes qui recherchent les délices de Greektown diront que Tripolis, Panama ou Village Grec ont tout ce qu'il faut pour un tzatziki à l'ail et des wraps à la viande avec tomate, laitue, oignon rouge et un soupçon d'origan grec. Nous parions sur Marven's, où une somme rondelette vous permet de mettre la main sur un gyro appétissant qui fait bien les choses. Il y a juste quelque chose dans leur mélange d'épices pour lequel nous avons une préférence, et nous ne nous en excuserons pas. L'option souvlaki (photo) est encore moins chère d'un dollar, et si vous venez avec un ami, mettez vos ressources en commun et achetez une assiette de caille grillée pour moins de 20 $.

Publicité

La tradition du poulet rôti adapté au Québec n'a rien de plus terre à terre et de plus délicieux que cet endroit à NDG. Ce qui a commencé en 1944 se poursuit encore aujourd'hui : Un morceau de poulet - cuisse ou poitrine - est accompagné d'un tas de frites, de sauce brune, d'un petit pain grillé et d'une tasse de salade de chou. C'était un vieux classique à l'époque, et c'est encore un classique aujourd'hui car, outre la qualité, ils ont maintenu des prix ridiculement bas tout en conservant des portions toujours aussi grandes.

Le sandwich banh mi rencontre le traditionnel sandwich de viande froide d’Amérique du Nord à ce comptoir alimentaire situé à l’intérieur d’un dépanneur du niveau inférieur de la Tour Jacques Cartier. On y garnit une baguette chaude de moutarde, de mayonnaise, de laitue iceberg déchiquetée, de tomates et d’un choix de viande parmi l’impressionnante variété offerte dont le baloney, le rôti de bœuf, le poulet fumé et la chair de crabe ne sont que quelques exemples. Ces sandwiches sont tellement populaires qu’ils constituent plus de 70 % des ventes totales faites par le dépanneur. De 2,75 $ à 4 $.

Publicité

En plein milieu du Mile End, entouré de la concurrence culinaire la plus féroce de la ville, un café grec pittoresque et sans prétention sert humblement de délicieuses friandises phyllo croustillantes et feuilletées depuis maintenant dix ans. La Spanakopita aux épinards et à la feta est on ne peut plus classique, mais nous vous recommandons vivement d'opter pour la Tyropita à la feta et à la ricotta. Les végétaliens et les amateurs de sucreries peuvent être assurés que le poireau et la pomme de terre - ainsi que la crème anglaise à la vanille avec du sucre à la cannelle - sont également disponibles, et qu'ils en valent la peine. Les portions sont généreuses et une tarte devrait vous rassasier jusqu'au prochain repas.

Pour les Montréalais à la recherche d'une expérience de cheesesteak de Philadelphie dans le 514, ne cherchez pas plus loin que cet établissement du Vieux-Montréal. Arrivé sur la scène juste au moment où la pandémie a commencé à prendre de la vitesse en 2020, l'établissement a résisté à la tempête qui s'en est suivie en proposant des petits pains chauds de 5 ou 10 pouces remplis de juteux faux-filet (ou Beyond Meat), d'oignons caramélisés, de provolone fondu et de l'habituelle sauce Whiz. Ils sont loin de tout ce que l'on peut trouver à Philadelphie, mais ils sont tout de même rassasiants, toujours aussi satisfaisants, caloriques et pleins de bonnes choses à croquer.

Publicité

Établissant le standard de jiaozi du Quartier chinois comme d’ailleurs, les dumplings font ici déborder les paniers à vapeur dans lesquels ils sont servis. Ils sont faits sur commande, et se dégustent parfaitement un à la fois; on en mord le coin, on en aspire le bouillon, puis on les prend tout ronds dans notre bouche. Commandez-les frits pour 1,50 $ de plus, et mélangez les saveurs pour seulement 50 cents de plus. Celui à l’agneau et à la coriandre est notre préféré. De 7,99 $ à 12,99 $ pour 15 cuits à la vapeur.

L'un des maîtres du sichuan de la ville, le chef Andy Su, et son restaurant familial Gia Ba sont bien cachés au cœur du Monkland Village de NDG. Le menu comprend les plats habituels, comme le poulet du Général Tao, le bœuf au brocoli chinois ou le riz frit, mais le génie du chef Su réside dans ses plats plus audacieux, comme le tofu Ma Po et l'aubergine Yu Xiang, les haricots verts sautés avec de grandes quantités de piments épicés, ou la poitrine de porc braisée lentement et fondante. Le véritable joyau caché du menu reste cependant les nouilles Dan Dan, composées de nouilles chinoises épaisses et de quelques garnitures, nageant dans un bouillon incroyablement aromatique et incroyablement épicé. Préparez-vous à transpirer abondamment et, comme dans tout plat sichuanais qui se respecte, vous serez engourdi par les abondantes quantités de poivre du Sichuan.

Publicité

Techniquement, c’est pas un vrai repas, mais tant pis, tout le monde le fait : passez-y pour commander une demi-douzaine de bagels au pavot, au sésame, ou sans rien frais sortis du four et mangez-les à même le sac. Le rapport qualité-prix des produits de cette boulangerie, qui a contribué à la renommée du bagel façon Montréal, vous sera confirmé en une moelleuse bouchée.

La plupart des Montréalais penseraient probablement à la petite chaîne Al-Taib lorsqu'ils cherchent leur manakish, mais ce café libanais, nouvellement arrivé sur le Plateau, est en train de faire un tabac avec cet aliment de base du Moyen-Orient. Grâce à un four de 1,5 tonne acheté directement au Liban, ils rendent justice à ce plat traditionnel en le préparant dans le style et au prix de la cuisine de rue. Nous adorons l'un des plus chers qui est recouvert de viande hachée, mais vous pouvez facilement acheter deux de leurs options de za'taar ou de fromage pour moins de 10 $ également. Quel que soit votre choix, c'est délicieux, rassasiant et bon marché.

Publicité

Les poutines à la friteuse et les hamburgers de type "slider" que ce restaurant du coin produit à une vitesse folle sont à la fois délicieux et extrêmement populaires. Le meilleur de tous est la patatine, une poutine garnie de légumes frais coupés pour une version plus rafraîchissante du classique québécois qui peut normalement alourdir quelqu'un après avoir mangé. Vous pouvez soit vous accroupir au comptoir et commander un pichet de bière avec l'argent que vous avez économisé, soit commander à emporter et manger dans le parc pendant les saisons plus chaudes que l'hiver.

Lorsque vous regardez la plupart des prix en ville, la pizza napolitaine peut sembler être un plat de luxe, mais à NO. 900 - ainsi nommée en raison de la température à laquelle elle cuit ses pizzas - il est possible de manger pour moins de 10 $ : Leur tarte Marinara avec de la sauce tomate, de l'ail, de l'origan sicilien, du basilic frais, de l'huile d'olive extra vierge et du pecorino romano ne coûte que 9 $. Si vous voulez la manger à bon marché et sur le pouce, pliez-la à la manière d'un portafoglio et dévorez-la.

Publicité

Les mets vénézuéliens n'ont pas la réputation qu'ils devraient avoir à Montréal, mais les restaurants d'arepas comme celui-ci sont en train de changer cela. Alors que leurs arepas haut de gamme coûtent un peu plus de 10 $, il est possible de manger leurs plátanos con queso - des bananes plantains cuites au four avec du fromage, un aliment de base en Amérique du Sud - pour seulement 9 $. Si vous voulez quelque chose de sucré, vous pouvez aussi considérer le quesillo ou leur gâteau tres leches, et si vous voulez une arepa proprement dite, c'est juste quelques dollars de plus.

Assiette trois choix chez Shi Tang : 9.25 $
Photograph: Courtesy Tram L.

40. Assiette trois choix chez Shi Tang : 9.25 $

Jetez un coup d’œil au Quartier chinois ouest : on y trouve amplement d’établissements qui honorent un budget étudiant, et la population de l’Université Concordia forme leur clientèle principale. Cette adresse est toutefois l’un des meilleurs endroits où en avoir pour votre argent : trois choix de mets de leur table à vapeur, comme du ragoût d’aubergine ou du porc avec des carottes et des champignons, sont servis avec un bol de riz et un gobelet de thé tous deux sans fond. Pour un repas plus léger, commandez plutôt quelques-uns de leurs baos merveilleusement nourrissants.

Recommandé

    Plus de Love Local

      Vous aimerez aussi
        Publicité