Recevez Time Out dans votre boite mail

Montreal
Loïc RomerMontreal

39 meilleures choses à faire à Montreal maintenant

Voici votre guide essentiel pour les touristes comme pour les locaux. Découvrez des restaurants exceptionnels, des bars branchés et des événements incroyables. Trouver de quoi faire à Montréal n'a jamais été plus facile.

Écrit par
JP Karwacki
et
Isa Tousignant
Traduit par Raphaëlla Vaillancourt
Publicité

MISE À JOUR, mai 2022 : Montréal en été ? C'est une ville de fête. Dès les premiers bourgeons, les résidents se dévêtissent d’une couche ou deux, installent leurs terrasses en bordure de rue et font vivre la musique, le sport, le théâtre et la danse à chaque coin de rue et dans chaque parc. Cette sélection d'incontournables à Montréal est votre liste officielle de choses à faire. Des attractions aux manifestations artistiques, aux événements culturels et aux restaurants et bars incontournables, on vous fait découvrir le caractère incomparable de la ville. Il n'est pas étonnant que Montréal soit une destination de choix pour les touristes et une source de joie quotidienne pour ses habitants : la ville ne s'arrête jamais. Suivez ces recommandations et vous ne manquerez rien.

Vous voulez rester au courant du meilleur de Montréal? Soyez à la une en nous suivant sur Facebook.

Vous avez fait une des activités sur cette liste et l'avez adorée? Partagez votre expérience avec le hashtag #TimeOutDoList et taguez @TimeOutEverywhere.

Situé dans le centre commercial Centre Eaton de Montréal, le Time Out Market Montréal, qui s'étend sur 40 000 pieds carrés, propose des offres alimentaires animées par certains des meilleurs chefs et restaurants de la ville, aux côtés de trois bars, d'une école de cuisine, d'une boutique de détail et de zones de spectacle pour les talents locaux. Les favoris de notre première ouverture en 2019 sont présents, mais nous avons rafraîchi notre gamme avec de nouveaux restaurants et chefs qui font monter les choses d'un cran au centre-ville.

39 meilleures choses à faire à Montreal maintenant

C'est quoi ? L'une des meilleures caractéristiques de Montréal : la scène gastronomique de la ville. 

Pourquoi y aller ? Avec certains des restaurants les plus célèbres au monde et de nouvelles découvertes dans tous les quartiers, Montréal peut garantir une chose : on y mange en permanence. Peu importe les tendances culturelles, la cuisine locale met généralement l'accent sur les légumes frais du marché, une esthétique sans chichis et des coupes de viande atypiques. 

À ne pas manquer : Le menu de dégustation de 12 plats du Mousso, ou pour une expérience plus simple, le jambon rasé du Québec garni de fromages locaux (et une bouteille de vin, bien sûr) chez Vin Mon Lapin.

Découvrez les meilleurs restaurants sur les toits de Montréal

C'est quoi ? Deux composantes fondamentales de l'identité montréalaise : les terrasses et les brunchs. Mélangez-les et vous obtenez une tranche de paradis estival.

Pourquoi y aller ? Quoi de mieux qu’un brunch ? Maintenant, imaginez-vous que vous brunchez à l'extérieur, sur une terrasse ensoleillée: soudainement, tout va bien dans le monde. La saison des repas en plein air est très appréciée par ici, alors profitez-en et essayez autant de terrasses que vous le pouvez. 

À ne pas manquer : Arthur's Nosh Bar, à St-Henri, sert un brunch de bagels sur sa terrasse, et le pain perdu de Leméac, dans le quartier étincelant d'Outremont, est sur stéroïdes.

Découvrez la nouvelle terrasse secrète de la ville

Publicité

C'est quoi ? Il y a d'innombrables terrasses à choisir à Montréal, mais les 5 à 7 d'Aire Commune sont bien connus dans une ville célèbre pour ses 5 à 7.

Pourquoi y aller ? Des spectacles de musique en direct dans un cadre extérieur animé à l'Espace Louvain, c'est exactement ce que le médecin a prescrit (avec un cocktail) après une longue journée. Aire Commune programme s'étire le format classique d'un 5 à 7 montréalais typique jusqu'à environ 20h ou 21h (attendez-vous à des DJ sets en direct et des performances exclusives de talents locaux). 

À ne pas manquer : Le lancement de la saison, le 26 mai, avec Shaq France, Lu B et A$h Banks. 

Découvrez le plus récent beer garden caché de Montréal

C'est quoi? LA destination cabaret de drag de Mado Lamotte, sa majesté diva du Village Gay.

Pourquoi s’y rendre? Dans une ville connue pour sa vie nocturne, ce cabaret est en opération depuis plus de trois décennies. C’est là qu’on retrouve les performances de drag les plus dévergondées pour des soirées comme nulle part ailleurs. Chaque performance, on retrouve une parade festive de costumes, de musique, de comédie et de danse mettant en vedette de nouvelles queens, incluant des stars de RuPaul’s Drag Race. Les spectacles sont généralement en français avec Madame Mado à la traduction pour les anglos, s’ils le demandent gentiment. Conseil d’ami : plus vous vous assoyez près de la scène, plus vous avez de chances de faire rire de vous par l’hôtesse.

À ne pas manquer : Les séries régulières du vendredi et du samedi soir « Mado Reçoit », animées par la doyenne elle-même. C'est l'expérience iconique du Cabaret Mado.

Publicité

C'est quoi? La pièce maîtresse de Montréal et son homonyme, cette petite montagne offre une vue imprenable dans chaque direction lorsque vous explorez toutes ses parois.

Pourquoi s’y rendre? S’étendant sur 692 acres, le Mont-Royal est un vaste parc municipal qui offre un goût de plein air sans quitter les limites de la ville. Que ce soit par l’exploration de ses sentiers boisés, le pique-nique à l’ombre ou le ski de fond sur ses kilomètres de pistes, chaque minute passée sur la montagne offre soit un refuge à l’écart de la ville, ou une vue panoramique de celle-ci. 

À ne pas manquer : Contemplez la ville depuis le chalet du Mont-Royal. Au crépuscule, vous pouvez apercevoir le spectacle de lumières scintillantes du pont Jacques-Cartier.

Plongez tête première dans les foires commerciales
Photograph: Jean-François Leblanc

6. Plongez tête première dans les foires commerciales

C'est quoi ? L'été, Montréal s'anime avec des foires de rue dans différents quartiers.

Pourquoi s’y rendre? Faire le tour de n’importe laquelle des foires montréalaises durant l’année révèle toutes sortes d’activités, d’offres marchandes, de performances musicales, de mets auxquels goûter et de breuvages à savourer. Elles se passent surtout en mai, juin et juillet, comme quand le Quartier Latin est fermé aux voitures pour le grand lancement de la saison des terrasses fin mai, lors du Grand-Prix la fin de semaine du 17 juin, ou lorsque le Plateau transforme une grande section du boulevard Saint-Laurent en rue piétonne.

À ne pas manquer : Les nombreuses fêtes de rue dans toute la ville le 24 juin, lors de la fête nationale, la St-Jean Baptiste, ou ItalFestMtl dans la Petite Italie au début du mois d'août.

Publicité

C'est quoi ? Une colline herbeuse, quelques chaises de jardin et le barde. Ajoutez une bouteille d'hydromel et vous avez une fête.

Pourquoi y aller ? Shakespeare in the Park du Repercussion Theatre est une tradition de longue date à Montréal, avec plus de 13 000 personnes qui se rassemblent chaque été dans une variété de parcs à l'intérieur et autour de la ville. C'est une façon amusante d'explorer des endroits que vous ne connaissez peut-être pas et de découvrir de nouveaux coins de verdure qui méritent d'être visités plus tard. De plus, les spectacles sont offerts gratuitement (mais les dons sont acceptés gracieusement). 

A ne pas manquer : La production de cette année, All's Well that Ends Well, une comédie sur la folie du mariage.

C'est quoi? Les adresses essentielles pour s’offrir les classiques québécois et montréalais comme les bagels, la poutine et le smoked meat ont toutes pignon sur rue dans ce quartier dynamique.

Pourquoi s’y rendre? Cet assemblage de trois quartiers distinctifs — le Mile End, le Plateau et le Ghetto McGill — est reconnu pour avoir le meilleur du meilleur côté plats de renom; Fairmount et Saint-Viateur pour leurs bagels fraîchement sortis du four, Schwartz’s pour un smoked meat montréalais accompagné d’un Cotts cola à la cerise noire, et La Banquise pour une poutine à toute heure du jour ou de la nuit.

À ne pas manquer : Commencer ou terminer sa tournée historio-gastronomique par une visite dans une institution, avec un sandwich Spécial Wilensky chez Wilensky’s Light Lunch ou un mish-mash chez Beautys.

Publicité
Déambuler dans les rues du Vieux-Montréal
Photograph: Tourisme Montréal/Stéphan Poulin

9. Déambuler dans les rues du Vieux-Montréal

C'est quoi? D’abord établi au 17e siècle par les premiers colons de la Nouvelle-France, les étroites rues pavées et les fondations qui s’y trouvent ancrent Vieux-Montréal solidement à son histoire européenne.

Pourquoi s’y rendre? Ce quartier avec vue sur le fleuve Saint-Laurent est au summum de l’opulence de la ville. C'est l’occasion de faire de longues promenades de lèche-vitrine, quelques musées, monuments historiques et une foule d’attractions culturelles, il y a de quoi se divertir à toute heure dans cette partie de la ville.

À ne pas manquer : Les artistes de rue à la Place Jacques-Cartier, l’art inuit à la Galerie d’art Images Boréales, un bain de soleil à la Plage de l’Horloge, ou la Basilique Notre-Dame et son style néogothique.

C'est quoi ? L’Omnium Banque Nationale permet de voir en direct les meilleurs joueurs de tennis dans l'un des parcs les plus appréciés de Montréal.

Pourquoi y aller ? Le Parc Jarry accueillera le meilleur du tennis masculin cette année (alors que les femmes s'affronteront à Toronto). Achetez vos billets dès maintenant et, en août, vous pourriez voir des joueurs comme Novak Djokovic, Rafael Nadal, Stefanos Tsitsipas et Daniil Medvedev.

À ne pas manquer : Une promenade dans le parc pendant que vous y êtes—avec de la chance, vous pourrez assister à un match de cricket sur le terrain situé en face des terrains de la Banque Nationale, ou à des matchs de baseball communautaires qui sont toujours amusants à regarder.

Publicité
Courir les magasins du Montréal souterrain
Photograph: Fitz & Follwell - Frédérique Ménard-Aubin

11. Courir les magasins du Montréal souterrain

C'est quoi? Une véritable fourmilière, il s’agit d’un immense déploiement de tunnels souterrains interconnectés au cœur du centre-ville. Accès direct aux stations de métro, climatisé l’été, chauffé l’hiver.

Pourquoi s’y rendre? Parcourir le circuit en entier étant l’équivalent d’une promenade de 30 kilomètres, payer une seule visite à ce labyrinthe multi-niveaux n’est jamais assez. C’est un réseau de passages fonctionnels qui permet de passer des restaurants, aux centres d’achats, aux attractions touristiques du centre-ville. C’est l’un des plus importants en son genre au monde, comptant un demi-million d’utilisateurs quotidiens.  

Le petit +? La patinoire intérieure au 1000 de la Gauchetière, le fragment du mur de Berlin au Centre de commerce mondial, et le centre Eaton, le site du Time Out Market Montréal.

C'est quoi? Remontant à 1933, le marché public Jean-Talon héberge une variété de producteurs locaux, de poissonniers, de bouchers, de boulangers, de restaurateurs et d’épiciers.  

Pourquoi s’y rendre? Les produits qu’on retrouve au marché Jean-Talon et aux autres marchés, tel le marché Atwater, font d’eux  les véritables plaques tournantes de la gastronomie montréalaise. Durant l’été, ils deviennent des aires ouvertes où on peut explorer et déguster auprès des restaurants pop-up saisonniers, tandis que l’hiver voit des marchands réguliers se faire une place à l’intérieur.

Le petit +? Les produits frais et les dégustations de charcuteries et de fromages québécois sont l’attraction principale, mais assurez-vous d’aller prendre un repas au El Rey Del Taco ou au Petit Alep.

Publicité
Faire une virée d’art de rue sur Saint-Laurent
Photograph: Spade & Palacio Tours

13. Faire une virée d’art de rue sur Saint-Laurent

C'est quoi? Une promenade le long de la Main ou de ses ruelles pour admirer les graffitis d’artistes reconnus et méconnus.

Pourquoi s’y rendre? Dès le début de l’été, le cœur du boulevard Saint-Laurent, entre le boulevard de Maisonneuve, au sud, et la rue Saint-Viateur, au nord, voit une multitude d’artistes se lâcher avec de la peinture fraîche. Leurs spectateurs, quant à eux, font le plein de festivals de rue avec leurs kiosques de nourriture et leurs terrasses agrandies pour l’occasion. Le tout produit de grandes pièces artistiques qui demeurent pour le reste de l’année.

Le petit +? Gardez l’œil ouvert pour les talents locaux comme Miss Me ou Stikki Peaches, et visez une visite du festival Mural en juin.

C'est quoi ? Faites découvrir aux enfants (de tous âges !) la faune locale du Québec au Zoo Ecomuseum, une réserve de préservation située dans l'ouest de l'île de Montréal.

Pourquoi y aller ? À seulement 30 minutes du centre-ville, cet endroit veille à ce que tout soit fait pour assurer le bien-être physique et émotionnel des animaux (les espèces sont toutes d'ici et vivent dans de grands enclos dans un cadre naturel). Prenez une demi-journée, apportez un pique-nique et observez tout, des harfangs des neiges jusqu’aux loups gris.

À ne pas manquer : Prévoyez de commencer la journée tôt et vous pourrez participer aux activités du petit-déjeuner, au cours desquelles les enfants pourront aider à nourrir les loutres, les lynx, les ours ou les loups.

Publicité

C'est quoi ? La preuve que Montréal est toujours la ville du cirque : trois perturbations extérieures dans le centre-ville avec des happenings acrobatiques.

Pourquoi y aller ? Vous ne voudrez pas manquer 3 Géants, un événement gratuit présenté par Complètement Cirque en juillet. Trois structures acrobatiques de 50 pieds de haut en forme de géants d'acier imposeront leur présence démesurée dans trois lieux distincts de la ville : les Jardins Gamelin au Quartier des spectacles (proche du Time Out Market Montréal), l'Esplanade Place-Ville-Marie au centre-ville et le parc Vinet près du marché Atwater. Sortez votre téléphone, ce sera du jamais vu sur Instagram.

À ne pas manquer : Les spectacles seront différents sur chaque site, avec deux spectacles gratuits par jour, alors découvrez-les tous.

C'est quoi? Une collection gargantuesque de vie végétale étendue sur plus de 190 acres de jardins thématiques, de serres, et de pavillons Art déco.

Pourquoi s’y rendre? Le Jardin botanique, avec ses dizaines de milliers de variétés de plantes, est vu comme étant l’une des collections de plantes parmi les plus prestigieuses au monde. C’est l’une des attractions les plus appréciées de la ville, qui accueille les promenades nonchalantes tout comme les visites éducatives. Son espace abrite aussi l’Insectarium, un musée d’histoire naturelle avec 95 espèces d’insectes différentes.

Le petit +? Le Jardin de Chine reçoit beaucoup d’attention bien méritée pour ses Jardins de lumière, mais d’autres événements comme Papillons en liberté et la Grande Serre d’exposition sont également inspirantes.

Publicité

C'est quoi? S’il a une chose pour laquelle Montréal est reconnue, c’est sa vie nocturne, avec des soirées DJ et des pistes de danse endiablées de part et d’autre de ce quartier central.

Pourquoi s’y rendre? L’âge légal de consommation d’alcool de 18 ans, la présence proéminente de campus universitaires dans l’enceinte de la ville et des bars qui ferment à 3 heures du matin, font que Montréal tient une réputation historique pour être un endroit où faire la fête la plupart des jours de la semaine. Des boîtes qui pulsent au rythme de la basse, comme le restaurant forestier et club underground Soubois, sont des endroits populaires où passer la soirée, suivis par une visite au club afterhours Stereo pour danser jusqu’au petit matin, littéralement.

À ne pas manquer : Visiter une rue où s’enfilent bars et clubs comme la rue Crescent durant la fin de semaine, d’autant plus si c’est pendant le Grand Prix de F1.

C'est quoi? La compagnie de cirque montréalaise de renommée internationale qui fait la synthèse entre une multitude de traditions circassiennes.

Pourquoi s’y rendre? La petite troupe d’artistes de rue a pris naissance vers la fin des années 70, et a explosé en un imposant cirque ambulant. Avec ses costumes impressionnants et ses passages harmonieux de la comédie, aux acrobaties, au conte, le Cirque stupéfie à tous les tours. Ses aptitudes pour le design et la performance ont mené le Cirque à prendre résidence à Las Vegas, mais il fait aussi des tournées à l’international de la fin de l’été jusqu’aux mois hivernaux montréalais.

Le petit +? Prendre un pichet de sangria aux Terrasses Bonsecours avant de se diriger vers le chapiteau pour une représentation, de la mi-printemps à la mi-été.

Publicité

C'est quoi? Voir les œuvres d’artistes locaux et internationaux à ce centre d’arts pluridisciplinaire. On y trouve une gamme d’œuvres qu’on apprécie pour leur technique accomplie et leur provocations post-modernistes.

Pourquoi s’y rendre? Établi à Montréal par la même équipe que la fondation DHC/ART, le Centre Phi propose une programmation qui inclut toutes les formes d’art possibles, analogues et technologiques. Que ça fasse appel à votre sens auditif, visuel, tactile, olfactif ou gustatif, il y a toujours de quoi vous étonner. L’espace, conçu avec le développement durable en tête, propose également un toit vert, un jardin urbain et des ruches urbaines.

À ne pas manquer : Surveillez le calendrier pour le prochain événement de réalité virtuelle, ou découvrez la scène musicale indépendante de Montréal en assistant à un spectacle d'un artiste local.

S’égarer le temps d’un jour au parc Jean-Drapeau
Photograph: Courtesy Parc Jean-Drapeau/Andre Pichette

20. S’égarer le temps d’un jour au parc Jean-Drapeau

C'est quoi? 662 acres d’immenses espaces verts, attractions, le site d’un festival majeur, un piste de course formule 1 et un parc d’attraction, le tout étendu sur deux îles.

Pourquoi s’y rendre? Souvent considéré comme étant la rampe de lancement de certains des festivals les plus imposants de Montréal — on pense à Osheaga, Heavy MTL et ’77 Montréal — ce parc héberge annuellement le Grand Prix canadien sur le circuit Gilles-Villeneuve. On y trouve aussi des reliques de l’Expo 67, comme le musée environnemental de la Biosphère et le parc d’amusement La Ronde. Étirez-vous les jambes et allez voir où une journée d’exploration peut vous mener.

Le petit +? Miser tout sur le noir au Casino de Montréal, et danser au rythme de la musique électronique au Piknic Electronik — qui a lieu les dimanches de mai à septembre — ou durant Île Soniq en août.

Publicité

C'est quoi ? Une attraction populaire et casse-croûte dans Côte-de-Neiges en forme d’orange géante, qui sert un breuvage au jus d’orange au goût crémeux distinctif.

Pourquoi s’y rendre ? Un casse-croûte datant du début des années 30, l’Orange Julep est un arrêt populaire pour les conducteurs qui se languissent pour son breuvage et une bouchée de ses hot dogs et poutines. Faisant autrefois partie d’une chaîne populaire à Montréal, cette succursale est maintenant la seule restante et demeure ouverte tard durant les mois plus chauds.

Le petit +? Les mercredis de mai à août, durant lesquels les passionnés de belles d’autrefois viennent garer leurs beautés. Avec le globe orange en arrière-plan, c’est une destination populaire pour les instagrammeurs.

C'est quoi ? Un cinéma indépendant dans le Mile End assorti d’un café et d’un bar qui servent des grignotines et des breuvages à savourer en regardant un film.

Pourquoi s’y rendre ? Grâce à un supergroupe de vétérans du monde du cinéma, Montréal a joint la révolution cinématographique avec ce cinéma équipé d’un projecteur et d’un système de son parmi les meilleurs et où on peut souper, boire et regarder. Profitez d’un café et d’une pâtisserie de jour ou de breuvages alcoolisés de soir avant de vous installer devant l’un des films soigneusement choisis par l’établissement. La semaine, la programmation garde sa fraîcheur en changeant tous les jours, et c’est pareil la fin de semaine pour les films pour enfants, ce qui en fait l’une des meilleures choses en ville à faire en famille.

Le petit +? Leurs événements spéciaux, comme des projections suivies de discussions avec des réalisateurs, ou y aller pour le brunch les fins de semaine entre 10 h et 16 h.

Publicité
Allumer au pont Jacques-Cartier
Photograph: Courtesy CC/Unsplash/Jonathan Denney

23. Allumer au pont Jacques-Cartier

C'est quoi ? Le pont qui relie l’île de Montréal à la ville de Longueuil est éclairé par un calendrier chromatique de 365 couleurs.

Pourquoi s’y rendre ? Mieux vaut un rapprochement intime lorsqu’on admire l’éclairage décoratif de ce pont, qui lui est rattaché au 150e anniversaire de la Confédération canadienne et au 375e anniversaire de Montréal. C’est aussi l’un des meilleurs endroits, que vous soyez sur le pont ou près de celui-ci, pour regarder l’International des Feux de Loto-Québec, qui a pris naissance en 1985 et est l’un des plus importants de son type au monde.

Le petit +? Y aller à fond et embarquer pour une croisière gastronomique de quatre heures pour profiter avec style de l’éclairage surplombant le fleuve.

C'est quoi? Un espace public réinventé en un laboratoire de vie urbaine où les bars, chefs, musiciens et le public se plongent les orteils dans le sable et se prélassent dans des hamacs.

Pourquoi s’y rendre? Situé sur la rive du Saint-Laurent dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, on peut compter sur cet espace pour offrir des événements pour toute la famille et des partys à chaque fin de semaine. Une série de kiosques de bars et de cantines, d’espaces verts et de beach partys assemblés à partir de conteneurs d’expédition, de guirlandes de lumières et de matériaux recyclés donne l’impression d’un voyage sur les plages du sud sans quitter la ville.

Le petit +? Quand des musiciens se produisent sur sa terrasse, et quand le village ouvre (à l’occasion et exceptionnellement) pour l’International des Feux de Loto-Québec.

Découvrez les meilleures plages de Montréal et de ses environs

Publicité

C'est quoi? Un zoo et aquarium intérieur qui héberge des reconstitutions de quatre écosystèmes d’Amérique du Nord et d’îles sub-antarctiques.

Pourquoi s’y rendre? Construit à l’origine pour les épreuves de judo et de vélo des Olympiques d’été 1976, le Biodôme de Montréal met en vedette des milliers d’animaux de plus de 200 espèces différentes, et 500 variétés de plantes. Le Biodôme est en rénovation jusqu’à la fin de l’été 2019, mais un passage chez son voisin immédiat, le Planétarium Rio Tinto Alcan, promet une visite tout aussi fascinante.

Le petit +? La végétation et l’humidité de sa forêt tropicale luxuriante en plein cœur de l’hiver, ou sa collection de pingouins, unique au Canada.

S’éventer les excentricités aux Tam-Tams
Photograph: Courtesy Yelp/Satyanas X.

26. S’éventer les excentricités aux Tam-Tams

C'est quoi? Une tradition locale, ce festival extérieur a lieu à chaque dimanche de l’été autour du monument Georges-Étienne Cartier, qui s’étend à la base du Mont-Royal.

Pourquoi s’y rendre? De mai à septembre, la zone entourant la statue ailée de la Renommée se transforme en un immense cercle de tambours tamisé de fumée de pot. La pelouse environnante se voit envahie de slacklineurs, de batailles de jeux de rôles, d’individus éclectiques et de tout plein de bonnes ondes. Tout le monde est invité à s’y joindre.

Le petit +? Rapportez-vous un souvenir d’un des vendeurs, et goûtez à la nourriture illégale en vente sur place pour accompagner le six-pack que vous auriez dû apporter.

Publicité

C'est quoi? Une roue d’observation atteignant les 60 mètres de hauteur à l’éclairage kaléidoscopique. Elle est équipée de nacelles à air conditionné qui accueillent les visiteurs à l’année longue, offrant une vue d’ensemble du Vieux-Montréal et du centre-ville.

Pourquoi s’y rendre? Aussi appelée la roue d’observation de Montréal, la Grande roue a été érigée dans le Vieux-Montréal pour commémorer le 375e anniversaire de la ville. Conçue à l’image de structures semblables se trouvant à Chicago et à Hong Kong, la vue panoramique depuis cette roue illuminée fait de celle-ci une attraction pittoresque pour les touristes et une sortie romantique pour les Montréalais.

Le petit +? Monter à bord pour le forfait jour et nuit pour des vues alternatives de la ville, ou acheter ses billets à l’avance pour la moitié du prix habituel.

Quoi? La destination première à Montréal pour des collections d’art contemporain s’étalant à plus de 7 000 œuvres par plus de 1 500 artistes nationaux et internationaux.

Pourquoi s’y rendre? Fondé en 1964, le MAC a été le premier musée d’art contemporain à s’établir au Canada. On y retrouve régulièrement des expositions temporaires centrées sur les arts visuels et les arts de la scène. Son siège faisant actuellement l'objet d'une rénovation massive, et elle a déménagé dans un endroit encore plus central, au cœur de la Place Ville Marie. Mais le musée reste un espace où les Montréalais comme les touristes se rassemblent pour admirer des œuvres provocantes et contemplatives. On y offre également des conférences, des ateliers et de toutes nouvelles expositions à chaque année.

Le petit +? Visiter le MAC lors du festival annuel Nuit Blanche, qui rallie des performances DJ et VJ ainsi que des ateliers artistiques et des installations temporaires.

Publicité

Quoi ? Un complexe d'habitation dessiné par l'architecte Moshe Safdie qui ressemble à des cubes empilés. C'est une des attractions les plus connues de Montréal.

Pourquoi s'y rendre? Que vous soyez amateur d'architecture ou simplement curieux de voir les immeubles emblématiques de la ville, Habitat 67 est un point de repère brutaliste dans le paysage montréalais. Ce qui a été, au début, le mémoire de maitrise de Moshe Safdie s'est transformé en réalité lors de l'Exposition universelle de 1967. Comprenant 354 formes en béton à 12 étages de hauteur et une centaine de logements, cette structure qui a redéfini la vie résidentielle urbaine offre toujours des visites guidées de 90 minutes.

Le petit +? Vous verrez peut-être des surfeurs ou kayaks sur la vague deux mètres d'hauteurs présentes dans le fleuve Saint-Laurent à proximité de l'immeuble. Si vous voulez en faire l'expérience, plusieurs compagnies de tourisme d'aventure vous fourniront les équipements nécessaires.

Quoi? Un traversier qui a été reconverti en l’un des spas les plus prisés de la ville, offrant une vue sublime du Vieux-Port et d’Habitat 67 de ses quartiers relaxants.

Pourquoi s’y rendre? Annoncé comme étant un « spa sur l’eau », cet édifice multi-étages flottant ne largue peut-être pas les amarres pour partir à la dérive le long du fleuve, mais une journée à son bord est tout comme. On y offre un circuit d’eau nordique ouvert à l’année avec ses bains et saunas, ainsi que des jardins où se prélasser durant l’été.

Le petit +? Se permettre un de ses massages ou soins pour ensuite s’attabler à son restaurant La Traversée.

Publicité
Pagayer ou pédaler le long du canal Lachine
Photograph: Michel Legault

31. Pagayer ou pédaler le long du canal Lachine

Quoi? Un lieu historique national, ce canal s’étend sur 14,5 kilomètres et traverse le sud-ouest de l’île de Montréal, passant du Vieux-Port au lac Saint-Louis.

Pourquoi s’y rendre? Chaque section du canal génère différentes choses à voir, sur terre comme sur l’eau. Le canal est longé par l’une des pistes cyclables les plus panoptiques de la ville, qui s’étend du Centre de service aux visiteurs dans l’arrondissement de Lachine pour un bain d’histoire, en passant par le quartier Saint-Henri pour le lunch, pour se terminer par une soirée pittoresque dans le Vieux-Montréal.

Le petit +? Les pédalos en forme de cygne et les bateaux électriques d’Aventures H2O ajoutent un coup de kitsch à votre aventure. Sinon il y a toujours l’option d’aller se paqueter sur la Terrasse St-Ambroise de la brasserie McAuslan.

Avoir les yeux plus grands que la panse à Chinatown
Photograph: Tourisme Montréal / Marie Deschene

32. Avoir les yeux plus grands que la panse à Chinatown

Quoi? Le quartier original et centre culturel traversé par le bref segment piétonnier de De la Gauchetière. Plein à craquer de restaurants, de boutiques et de bars. 

Pourquoi s’y rendre? La collection de buanderies de 1877 s’est développée en une zone dont le caractère distinctif se trouve difficilement ailleurs en ville. On y trouve des caddies débordant de brunchs Dim Sum du dimanche chez Ruby Rouge, des friandises filamentées chez Dragon’s Beard Candy, des tours de force culinaires chez Nouilles de Lan Zhou et des cuiseurs en bambou explosant de dumplings chez Qing Hua.

Le petit +? Reprendre son souffle en visitant les carpes koi qui habitent le bassin intérieur du Holiday Inn (surmonté d’une pagode), avant de passer à la section ouest de Chinatown entourant le campus du centre-ville de l’Université Concordia.

Publicité

C'est quoi ? L'endroit IDÉAL pour découvrir ce qui fait de Montréal une ville de premier plan en matière de musique live, qu'il s'agisse d'artistes locaux ou d'extravagances internationales.

Pourquoi s’y rendre? D’abord une patinoire au 19e siècle, puis un cinéma, puis un théâtre, le bâtiment qui loge MTELUS fait dans le divertissement depuis plus d’un siècle. Connu localement sous le nom de Métropolis, c’est l’endroit où voir les grands noms (on pense aussi au Théâtre Corona) mais dans plus d’intimité que dans un stade.  

Le petit +? Prenez un verre au Time Out Market Montréal avant de prendre le métro, ou pré-boire une bière aux Foufounes Électriques ou des cocktails à la Taverne Midway, accompagnés de hot dogs à la Montréal Pool Room (désolés, pas de tables de billard ici!).

Quoi? Surmonté par l’église la plus imposante au Canada, couronnée d’un des dômes les plus volumineux de son genre au monde, l’Oratoire Saint-Joseph est pour ceux en quête de nature, de culture et de spiritualité.

Pourquoi s’y rendre? D’abord une petite chapelle érigée en 1904, la basilique de l’Oratoire d’aujourd’hui a été complétée en 1967, sa reconstruction ayant été faite en réponse aux congrégations grandissantes. La basilique abrite d’une part un reliquaire qui contient le cœur de Saint André de Montréal, un Montréalais dont la foi aurait eu la capacité de guérir miraculeusement les handicaps physiques, et d’autre part, un grand orgue Beckerath dont les tuyaux atteignent jusqu’à 32 pieds. 

Le petit +? Aller voir les milliers de cannes et de béquilles laissées par ceux qui auraient été guéris par Frère André, ou entendre l’une des performances publiques des orgues de la basilique.

Publicité

C'est quoi? L’endroit évident où aller pour les divertissements, événements culturels répartis en huit zones, et le site principal de certains des festivals montréalais les plus renommés.

Pourquoi s’y rendre? Avec sa programmation estivale qui inclut le festival de comédie Juste pour rire, le Festival international de jazz (le plus grand au monde), et des installations d’art public, ce quartier peut se vanter d’être le centre de l’attention pour la plus grande partie de la semaine. C’est aussi l’endroit où on peut assister aux performances élégantes de l’Orchestre symphonique de Montréal et l’Opéra de Montréal.

À ne pas manquer : Les spectacles gratuits en plein air qui animent tout le quartier pendant les festivals d'été, et les projections à la Cinémathèque québécoise, qui ne manquent jamais de satisfaire.

Quoi? Un parfait exemple de l’histoire montréalaise baignée de néon, on y trouve des danseuses exotiques au rez-de-chaussée avec un cabaret à l’étage offrant des performances burlesques, de vaudeville et de drag.

Pourquoi s’y rendre? Café Cléopâtre est l’une des rares entreprises à êtres demeurées intactes après les transformations subies par le Red Light; elle fait partie de la raison pour laquelle Montréal était connue comme le Paris d’Amérique du Nord. Sa clientèle a tendance à être plutôt locale, sauf lorsque le Café héberge des spectacles dans le cadre de Juste pour rire ou lors du Weekend fétiche de Montréal.

Le petit +? Bareoké, qui a lieu le premier samedi du mois, allie le karaoké et le strip-tease et est ouvert à quiconque veut s’essayer. C’est plus convivial que ça le semble avec un auditoire qui s’y rend pour s’amuser plutôt que pour juger.

Publicité

Quoi? Une librairie du Mile End, qui appartient à une maison de publication canadienne, et qui se spécialise dans la bande dessinée et le roman graphique d’auteurs nationaux et internationaux.

Pourquoi s’y rendre? Drawn and Quarterly publie des bandes dessinées depuis 1990 et a ouvert sa librairie en 2007, ce qui a grandement contribué à sa popularité. La librairie est depuis devenue l’endroit où se réunit le gratin littéraire local et on y organise aussi des lancements d’auteurs de renom. Ça ne tourne pas juste autour des BDs non plus, et on y trouve aussi une sélection de romans et d’œuvres non romanesques.

Le petit +? La dynamique enjouée des séances de lecture par les auteurs, planifiées régulièrement, et le Samedi de la BD gratuite et le Festival de la BD de Montréal, tous deux en mai.

Quoi? Un écran de projection sphérique sur 360 degrés où on trouve des présentations audio-visuelles hors du commun, des films, des partys de danse et des jeux, le tout offert dans une salle conceptuelle fascinante. 

Pourquoi s’y rendre? Intégrée au complexe de la Société des arts technologiques, un centre d’artistes et de recherche centré sur les technologies immersives, la Satosphère est le premier endroit en son genre à Montréal et dans ses environs. Avec ses 157 haut-parleurs et sa programmation régulière qui incorpore la réalité virtuelle, des VJs et de DJs, c’est une expérience plus qu’unique.

Le petit +? Tout ce qui se trouve également au troisième étage, comme la terrasse extérieure et Foodlab, un restaurant de la ferme à la table qui sert des cocktails et un super vin biodynamique.

Publicité

Quoi? Une microbrasserie locale qui se spécialise dans la production de bières savoureuses, traditionnelles et expérimentales. Populaire chez les Montréalais comme chez les touristes.

Pourquoi s’y rendre? Il ne manque pas d’endroits à Montréal où boire une bonne bière artisanale de nos jours, mais Dieu du Ciel! est généralement le premier qui vient en tête pour son aptitude à produire toute une gamme de pintes pétillantes. Avec son ardoise de concoctions en évolution constante, Dieu du Ciel! attire de longues files et offre des tables où on s’entasse peu importe la saison, mais l’attente vaut la peine.

Le petit +? Commander une bouteille soit issue de leur panthéon de recettes coulées dans le béton, ou d’une autre en développement qui incorpore des fruits, des fleurs, des épices ou des friandises.

Plus des meilleures choses à faire à Montréal

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Guides des quartiers de Montréal

Publicité
Publicité

Trouver les meilleurs restaurants de la ville

Ne buvez que dans les meilleurs bars

Les 55 meilleurs bars où boire à Montréal
Photograph: Courtesy El Pequeño

Les 55 meilleurs bars où boire à Montréal

Que vous soyez à la recherche de grands vins ou de la pinte parfaite, utilisez cette liste pour trouver les bars essentiels à Montréal.

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité